• Clem

Comme l'obsidienne - V. I. Prates

Comme l'Obsidienne

Auteur : V.I. PRATES

Editeur : Rebelle Editions (23/04/2016)

Résumé éditeur :

Je ne suis personne. Juste une âme perdue qui se réveille au milieu de nulle part, sans souvenirs, sans nom et sans passé. La seule chose qui me relie au monde, c'est ce signe d'appartenance à la cité d'Héraklion. Une cité parfaite où le vice, le mensonge, le crime n'existent pas et où les étrangers ne sont pas admis. La question qui m'obsède à présent, c'est pourquoi j'en ai été bannie ? J'ai besoin de connaître la vérité sur mon histoire, ainsi que sur mes actes. Et pour cela, je n'ai qu'une solution : me soumettre aux sept épreuves qui sont imposées à quiconque souhaite pénétrer dans la cité. Un pari risqué. Un pari mortel. Si je réussis, je serai à nouveau admise parmi eux, au risque d'être reconnue. Si j'échoue, j'en mourrai.


Avis :

Une petite entorse à mon schéma de lecture du mois de septembre avec ce premier tome de Comme l'Obsidienne; n'ayant pas de tome 2 en stock sur ma liseuse. Comme l'Obsidienne a rejoint ma bibliothèque au mois d'août, suite à l'offre anniversaire de Rebelle Editions. Attirée dans un premier temps par la magnifique couverture intrigante et le nom de l'auteur (j'ai beaucoup aimé Journal d'une tueuse), j'ai été convaincue par le résumé très mystérieux. V.I. Prates nous offre à nouveau un récit époustouflant. Dans un nouveau genre, nous rentrons directement dans l'action à travers le regard de son héroïne sans visage. En effet, Fallon (c'est sous ce nom que nous allons rapidement la désigner) n'a aucun souvenir; ni d'où elle vient, ni de qui elle est. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce point ne rend en aucun cas la lecture difficile ou gênante, et nous découvrons les différents aspects de sa vie en même temps qu'elle même les redécouvre. C'est un personnage fort, qui arrive à dépasser toutes les limites qui lui sont imposées par son amnésie; nous sommes aussi impatient qu'elle de savoir ce qui se cache derrière, comment elle en est arrivée là. Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce roman, c'est le fait que l'héroïne et le lecteur sont au même niveau dans cette aventure: pas plus que nous elle ne sait ce qu'elle va découvrir ! Comme nous l'annonce le synopsis, nous sommes rapidement amenés à pénétrer dans Héraklion, la fameuse cité parfaite; mais sommes nous bien préparés à ce que nous allons réellement découvrir derrière les murs ? V.I. Prates a su construire une ville où les faux-semblants règnent, et qui soumet les personnes désireuses de l'intégrer à des épreuves destinées à mesurer leurs qualités. Sur le chemin de Fallon, nous croisons des personnages très intéressants, sur lesquels nous nous forgeons de fausses opinions, si bien que nous ne savons plus quoi penser et à qui croire. Le récit est très bien construit et rythmé, ne laissant pas une minute de répit au lecteur qui ne peut qu'apprécier la Fallon qui évolue, tout en restant fidèle à elle-même, au fil du retour de ses souvenirs. Il y a, bien sûr, une histoire d'amour, mais elle prend peu de place dans le récit, et va bien au delà de la simple attirance entre deux personnages, comme on le voit trop souvent dans certains livres. Au final, une très belle découvert (encore) que ce texte de V.I. Prates, qui a le gros avantage de ne pas s'arrêter au beau milieu de l'action, mais nous offre bien les réponses à nos questions et plus encore ! Pour ne pas changer de mon sentiment lors de la lecture, je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre dans le prochain volet, ce qui est d'autant plus appréciable que j'ai une fâcheuse tendance à toujours tout trouver prévisible.


19 vues0 commentaire