• Nadge

Hamish Macbeth, tome 5 : Qui franchit la ligne jaune - M.C. Beaton

Hamish Macbeth, tome 5 : Qui franchit la ligne jaune - M.C. Beaton

Auteur : M.C. Beaton

Albin Michel

Parution : Juillet 2020

Note : 3 / 5

234 pages


Résumé éditeur :

Maggie Baird n'est ni gentille ni généreuse, mais elle est très, très riche. Donc, quand sa voiture prend feu, avec elle à l'intérieur, il y a cinq candidats probables pour le rôle de meurtrier. Tous les cinq avaient été des domestiques dans sa luxueuse maison des Highlands - la nièce timide de Maggie et quatre anciens amants, dont Maggie avait l'intention de choisir un mari.


Tous les cinq sont complètement cassés et tous ont eu amplement l'occasion de falsifier la voiture de Maggie. Donc, découvrir qui l'a fait nécessitera tout le bon sens extraordinaire de Hamish Macbeth et sa compréhension de la nature humaine; surtout quand le tueur semble être complètement la mauvaise personne ...


Avis lecteur :

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas parlé d'Hamish, ce policier Ecossais qui cache, sous une bonne couche de naïveté et de simplicité, un enquêteur hors pair, doté d'un sacré don d'observation.

J'affectionne ce personnage et cette série.


Nous voilà de retour à Lochbuch, mais sans notre policier au grand cœur, qui faute de travail dans sa petite bourgade tranquille, a du aller en ville.

Les habitants, dont Priscilla, vont ruser pour le faire revenir, à croire qu'ils sont attachés à notre petit Hamish au fond.

Et heureusement qu'ils ont réussi, car dès son retour, un terrible accident va se produire. Un accident? en êtes-vous sûre? et bien, le flair d'Hamish va le mettre sur la voie d'un meurtre, qu'il va devoir résoudre, avec un nouveau commissaire sur le dos!


La trame est classique dans cette série (cadre à décrire avec les différents protagonistes, crime et résolution), même si dans celui-ci, le meurtre arrive encore plus tard dans le roman.

La victime est désagréable et surtout très fortunée, de quoi avoir une foule de suspect, qui par chance (!) sont tous logés dans la même maison. On apprend à connaître les personnages, et à capter les indices avant l'élément fatal de l'accident.

Il y a un certain suspense, l'auteur prend un malin plaisir à nous amener sur de fausses pistes.

Je note également qu'on est moins dans la caricature sur les personnages que les deux derniers tomes, même si certains traits de caractères (et certains défauts) sont toujours très appuyés.

J'aurais aimé un petit aperçu des mémoire de Maggie!


Je suis toujours agréablement emportée par l'auteur en Ecosse, les descriptions y sont toujours saisissantes de réalisme. On voyage littéralement.


Une annonce au final, sur la famille de Priscilla, laisse entendre une ouverture sur le tome 6 assez intéressante! Leur relation a tout les deux évolue également, mais reste assez ambiguë.


Au final, même si la trame est habituelle, ce 5ème tome reste une très plaisante immersion en Ecosse, presque hors du temps.

Hamish se découvre un peu plus et s'affirme, pour mon plus grand plaisir. Je reste addict à ces lectures rapides et attrayantes, sans prise de tête, feel-good.

Maggie devait tenir le rôle de la méchante dans la vie d'Alison. Tous les timorés ont besoin d'un personnage de ce genre dans leur existence pour maintenir un semblant de dignité. Cela leur permet de se voiler la face, de prétendre que le méchant, un mari ou une mère, est le seul obstacle à leur bonheur ou à leur succès.
9 vues0 commentaire