• Clem

La chambre des merveilles - Julien Sandrel

La chambre des merveilles

Auteur : Julien Sandrel

Éditeur : CALMANN-LÉVY (07/03/2018)

272 pages


Résumé :

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie. Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…


Pourquoi a-t-il fallu attendre un drame pareil pour nous rendre compte de l'importance que nous revêtons l'une pour l'autre ? Pourquoi gâche-t-on toutes ces années à se détester à grand renfort de non-dits, quand au fond rien n'est brisé ? Tellement de temps perdu, d'occasions manquées, de gâchis émotionnel.

Avis :

Foire du livre, novembre 2018. J'ai pu rencontrer Julien Sandrel, et acheter La chambre des merveilles, à la couverture si colorée, et dont j'avais entendu beaucoup de bien.

#Booklanta, novembre 2020. C'est deux ans plus tard, alors que l'une des épreuves du challenge littéraire auquel je participe consiste à lire La chambre des merveilles, que je le sors enfin de ma bibliothèque.

Une demi-journée. C'est le temps qu'il m'aura fallu pour le lire.

J'ai beaucoup aimé ce livre. Malgré le sujet de base, tragique, qu'est un enfant dans le coma, Julien Sandrel donne une dimension à laquelle on ne s'attend pas au récit. C'est à la fois triste, et lumineux. Même si l'on connait déjà la plupart de l'intrigue avant d'avoir ouvert le livre, on se laisse surprendre par les choses comme elles viennent.

Au cours du récit, on se demande constamment si Louis va sortir du coma, quelle serait la "meilleure" fin, la plus réaliste, celle qui ne fasse pas trop utopique. On espère, on doute, on assite à la renaissance de Thelma pour son fils, par son fils. Et on se questionne aussi sur la vie, le sens qu'on veut lui donner, quelles sont les choses qui ont réellement de l'importance; perdre quelqu'un que l'on aime "avant l'heure" remet tout en perspective.

La chambre des merveilles c'est un condensé de bonnes ondes, d'espoir, de soutien, de retrouvailles, de découverte, de dépassement de soi et de vie. Un livre que l'on dévore à la fois rassénéré par le courage de Thelma et l'amour dont elle est entourée malgré elle, et angoissé par l'évolution de l'état de Louis. La vie passe et, parfois, on fait des choix ou prend un chemin à l'opposée de ce qui est vraiment essentiel pour nous, sans s'en apercevoir. Au delà de l'aspect tragique de l'accident de Louis, c'est de la vie qu'il est question. De ceux qui partent, de ceux qui restent et des choix que l'on fait.

La chambre des merveilles n'est finalement pas aussi triste qu'on aurait pu s'y attendre au premier abord, pas vraiment poignant non plus; il fait simplement du bien. On ressort de notre lecture le baume au cœur et plus que jamais avec l'envie de profiter de chaque instant.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout