top of page
  • Photo du rédacteurClem

La force de rester - Anaïs Weibel

La force de rester

Auteur : Anaïs Weibel Éditeur : ANAÏS WEIBEL (24/08/2021)

293 pages

Résumé :

À bientôt 30 ans, Benoît s’efforce de se reconstruire après avoir connu la violence paternelle et les drogues dures. Il est aujourd’hui clean, mais la tentation n’est jamais très loin… Jusqu’à sa rencontre avec Jade. La jeune femme est un rayon de soleil dans son quotidien tourmenté et à ses côtés, Benoît découvre une autre façon de vivre : simple, belle et authentique. Alors que le bonheur lui semble à portée de main, Benoît devra pourtant affronter son passé pour, enfin, s’en libérer. Surmontera-t-il cette ultime épreuve ou sombrera-t-il une nouvelle fois ?


Avis :

Il y a des livres que l'on commence sans trop savoir à quoi s'attendre et que l'on termine en larme et le cœur brisé. C'est exactement ce qu'il s'est passé avec La force de rester.

Les personnages d'Anaïs Weibel sont cabossés et son roman comporte un fond très dur. Des sujets sensibles y sont abordés, comme la violence, les addictions ou la maladie (pour rester assez large et ne pas gâcher toute future lecture); ils sont traités avec une grande sensibilité, sans aucun jugement et avec justesse. C'est en tout cas mon ressenti car j'ai la chance de ne pas avoir été confrontée personnellement à ce genre de situation.

Si La force de rester à des allures de drame, il n'en est que plus crédible. A l'image de la vie : imprévisible, parfois moche, il véhicule aussi quelques moments de bonheur, et surtout, de l'espoir. De l'espoir pour ceux qui restent.

La plume de l'auteure est très agréable, la lecture est fluide, les histoires de Benoît et Jade entrainantes. On s'attache à ces personnages tellement vivants, dont on ressent tous les doutes, tous les démons. J'ai beaucoup aimé la philosophie de vie de Jade, sa manière de profiter de l'instant, de prendre le temps d'admirer ce qui l'entoure, et en particulier la nature. De prendre le temps de vivre tout simplement.

Quel meilleur moyen d'être heureux qu'en prenant l'instant comme il vient ?

Ce qui m'a le plus saisie au cours de ma lecture, c'est de constater à quel point les personnages sont complexes, de comprendre si facilement leur manière de réagir, même si, de mon propre chef elle me semble incohérente. Oui, mais c'est justement leur personnalité, la manière dont ils se sont construits qui les fait réagir autrement.

Quelque part La force de rester est une romance. Mais ce n'est pas que ça. Loin de là. C'est également une leçon de courage et une très belle histoire d'amour familial (que celle-ci soit du sang ou non).

Certains personnages sont absolument détestables, d'autres arrivent à gagner notre cœur en réalisant leurs erreurs.

Si j'ai apprécié ma lecture, c'est véritablement la fin (que je n'ai pas osé voir venir) qui fait cet effet coup de point et nous laisse un peu en vrac, très cabossé à l'intérieur. La force d'Anaïs est d'avoir réussi à rendre ses personnages si faillibles, si réels et si compréhensibles.

Merci Anaïs de m'avoir permis de les découvrir.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page