top of page
  • Photo du rédacteurClem

Meghan ou le désespoir des princesses - Elizabeth Gouslan

Meghan

ou le désespoir des princesses

Auteur : Elizabeth Gouslan Editeur : L'ARCHIPEL (10/02/2022)


Résumé :

Jeunes, belles élégantes, fortunées : elles ont tout pour être heureuses. Les petites filles du monde entier s’endorment en rêvant de les imiter et d’épouser le Prince charmant. Mais ce conte de fées est un trompe-l'œil, une comédie du bonheur. La ravissante Meghan Markle vient de révéler l’envers du décor, en claquant les portes d’un palais qu’elle avait déverrouillées en un temps record. Panique à Buckingham ! De cette brunette sexy, atypique et sans pedigree, le prince Harry est fou amoureux. Il ne sait pas lui dire non, même quand elle décide d’envoyer valser les contraintes et de s’enfuir avec lui aux États-Unis. À Los Angeles, Oprah Winfrey, l’animatrice star de la télé américaine, devient la plus proche confidente du couple. Leur récit détaillé des brimades qu’ils ont endurées à la cour d’Angleterre est suivi par des millions de téléspectateurs et fait l’effet d’une bombe qui fragilise l’impeccable édifice des Windsor. Meghan Markle, Diana Spencer, Kate Middleton, Camilla Parker-Bowles, Margaret : Élizabeth Gouslan met en lumière le poids du protocole. D’une plume alerte et mordante, la portraitiste dévoile les coulisses et les jeux de miroir d’une dynastie où le pouvoir se conjugue au féminin.


Avis :

L'été dernier, j'ai pu découvrir la biographie officielle de Diana Spencer, écrite par Andrew Morton. Un texte dense, enrichi par les confessions brutes de la princesse, extrêmement enrichissant, bien que peu digeste. Lorsque j'ai découvert cette nouvelle parution, consacrée à Meghan, je me suis rappelée une conversation avec ma petite sœur (mariée avec un anglais et domiciliée en Angleterre), lors de ma lecture de Diana, m'informant que lors de son exil aux USA, Meghan avait été comparée à Lady Di. Mon intérêt éveillé, je me suis plongée dans le roman d'Elizabeth Gouslan.

Pourtant, la magie n'a pas opérée. Déjà, l'ensemble couverture / titre / résumé est assez trompeur puisqu'il laisse penser que cet ouvrage est consacré à Meghan Markle alors qu'il évoque successivement Kate, Diana, Camilla et Elisabeth / Margaret. De plus, contrairement à Diana (la biographie d'Andrew Morton), dans Meghan ou le désespoir..., on sent une pointe de jugement de la part de l'auteure. C'est en tout cas ce que j'ai ressenti à la lecture; à travers un plaidoyer rythmé et caustique, Elizabeth Gouslan exprime son opinion et elle n'est pas tendre avec la royauté.

L'une après l'autre, nous découvrons des moments clés de la vie de Meghan Markle, Kate Midleton, Diana Spenser, Camilla Parker Bowles et Elisabeth II. Au fil de ma lecture, je n'ai pu m'empêcher de me demander à quel point ce que je lisais était vrai. En effet, dans la partie sur Camilla, par exemple, nous déambulons dans ses appartements et accédons à ses pensées, ainsi qu'à des éléments dont, à priori, même ses amies ne sont pas au courant. De même, dans le cas de Kate, nous prenons connaissance de l'objectif ultime qui anime sa famille maternelle, depuis son plus jeune âge : la marier à William. Je pense que la partie que j'ai le plus appréciée est celle sur Elisabeth, peut-être parce qu'elle nous est présentée d'une manière moins négative.

Le point commun entre toutes ces jeunes-femmes ? Leur vie qui ne leur appartient plus à partir du moment où elles entrent dans la famille royale. Une vie qui peut pourtant faire rêver ou susciter de la jalousie, car le commun des mortels ne voit que le bon côté des choses, sans prendre conscience des contraintes qui y sont liées.

Ayant visionné la totalité des saisons de la série The Crown, j'avoue que les parties concernant Diana, Camilla et Elisabeth ne m'ont pas appris grand choses de nouveau, si ce n'est l'ascendance de Mrs Parker Bowles (et ce n'est pas ce qui m'a le plus passionnée). La partie sur Meghan, qui était celle que j'attendais, la dépeint comme une femme manipulatrice à laquelle Harry ne sait dire non. Quelle est la part de vérité ? N'ayant pas suivi les actualités, elle a eu le mérite de m'immerger au cœur de leur mariage et de me faire découvrir son passé. Quant à Kate, j'avoue lui vouer une grande admiration quand on voit tout ce qu'elle a traversé pour en arriver là où elle est.

Un documentaire qui a l'avantage d'être assez court et de permettre à toute personne intéressée par les dessous de la monarchie anglaise, de survoler la vie de cinq de ses princesses (6 si l'on compte Margaret qui est brièvement évoquée dans la partie consacrée à sa sœur). La bibliographie, disponible à la fin de l'ouvrage, nous informe qu'Elizabeth Gouslan s'est documentée dans plusieurs ouvrages relatifs à la famille royale, dont le Diana d'Andrew Morton que j'ai lu l'été dernier. Des ouvrages parfois conséquents, qui pourraient en rebuter plus d'un; avec Meghan ou le désespoir..., elle permet un accès plus facile à leur histoire.

Pour ma part, je suis restée un peu sur ma fin et n'ai pas été emportée par la plume de l'auteure. Une lecture qui m'a plus marquée par son côté légèrement racoleur que pour le message qu'il souhaite faire passer : une princesse des temps moderne peut-elle être heureuse ?



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page