• Nadge

#PLIB2021 La ville sans vent (tome 1) - Eléonore Devillepoix

#PLIB2021 La ville sans vent (tome 1) - Eléonore Devillepoix

Auteur : Eléonore Devillepoix

Hachette Romans

Parution : Juin 2020

Note : 4,5/ 5

447 pages

ISBN #9782017108443 #PLIB2021


Résumé éditeur :

A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.

Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…


Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu.

Lui a un avenir. Elle un passé.


Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Avis lecteur :

Nouvelle lecture dans la cadre du PLIB2021.

Je l'avais présélectionné, d'abord attirée par sa couverture magnifique, avec ses reflets dorés, et intriguée par le résumé.


J’avais un peu peur d’avoir comme personnage principal une jeune fille de 13 ans, Arka, mais elle a un tel tempérament et elle est si attachante que ça passe très bien. Elle a vécue des épreuves, malgré son jeune âge, a réussi à survivre à un incendie, à une guerre.

Lastyanax, autre personnage principal, est un jeune homme prometteur et studieux, plutôt enfermé dans ses livres que vivant dans l'action, mais qui par la force des choses va être appelé à des hautes fonctions, et à agir. Il essaye d'être un bon mentor, sans aucune expérience, avec sa disciple novice, naïve, avec son franc-parler mais très intelligente.

Ils sont différents, mais complémentaires. Un réel lien va se nouer entre eux, au fil des pages, dépassant la simple relation disciple/mentor.

Le destin les pousse l'un vers l'autre, qu'il soit présent dans une course de chevaux ou sur le choix d'un questionnaire, mais est-ce vraiment une coïncidence ou une manipulation?

On alterne avec leurs points de vue, ce qui donne du rythme au roman.


Le monde créé est très riche, avec cette cité à étages. Bienvenue donc dans l'Hyperborée, ville mystérieuse construite sous un dôme, entourée de neige, aux codes bien établis constitués de 7 niveaux, bien distincts. Je m’y projette tellement.

L'auteur fait appel à l'imagination, ce qui rend plaisante cette lecture (j'adore les tortues, moyen de locomotion entre les étages). Le côté dépaysant est accentué par les noms des personnages, peu communs.

J’aime également l’humour des personnages, accentué par la franchise d'Arka, qui est parfois en décalage par rapport aux personnes autour d'elle.

Mais cela n’empêche pas d’aborder des sujets importants (et plutôt surprenants pour un roman jeunesse) : les « castes » (les petits niveaux qui vivent dans un univers délabré et l'élite avec les mages au 7ème niveau), les mafieux et le trafic de drogue, les politiques véreux et corrompus qui manipulent un système pervers pour celui qui n'a pas les codes, le rôle des femmes et leur place au sein de la Cité, les colonies et le regard sur les "étrangers".

La ville est pleine de complots politiques, sous couvert de magie et de lutte de pouvoir.

C’est un roman en deux tomes, ce qui peut expliquer quelques longueurs parfois... mais quelques rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au bout.


Un roman très bien écrit, riche en description, avec un univers fantastique complet. La magie est présente, mais elle n'est pas l'élément central de l'histoire. De gros rebondissements sur la fin, tout s'enchaîne sans temps mort, j'ai hâte de découvrir la suite (quelle frustration de s'arrêter là).

Si vous voulez mon avis, on en peut pas lui faire confiance, même s'il prend toujours un air jovial et fiable. J'ai l'intime conviction qu'il y a anguille sous roche, ou plutôt baleine sous gravillon, et que la baleine c'est lui.