• Elsa

La Cave - Natasha Preston


La cave

Natacha Preston

Un lys violet abandonné sur des marches grises et au loin, une meurtrière perce la pénombre.

J’avais repéré depuis quelques temps déjà, cette superbe couverture dans les rayonnages de ma librairie. Puis, j’ai lu de nombreuses critiques dithyrambiques alors, je me suis laissée tentée.

Résumé : Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle. Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir.

Si l’écriture et les pensées de la narratrice renvoient au style jeunesse, l’histoire en elle-même est susceptible d’attirer un public plus large…

Summer est une héroïne forte et fragile à la fois. C’est elle qui raconte l’histoire la majeure partie du temps. Nous partageons donc toutes ses pensées depuis le jour de son enlèvement ainsi que durant l’intégralité de sa captivité au fond de cette triste cave.

L’écriture de Natacha Preston est fluide et donne envie d’aller au bout de cette lecture.

Mais à mon sens, l’histoire est un peu facile et attendue. Tout semble couler de source et malgré une intrigue vraiment intéressante et sombre, l’angoisse n’a pas été au rendez-vous.

Du début à la fin, j’ai eu l’impression que des choses m’échappaient, qu’il me manquait des informations… J’ai tout d’abord pensé que c’était peut-être voulu par l’auteur afin de maintenir le lecteur dans le flou le plus longtemps possible. Puis j’ai remarqué des incohérences… [spoiler : le portable dont la batterie était chargée alors que Summer avait disparu depuis 5 mois… le petit ami qui arrête de travailler et cherche Summer chaque jour, du matin au soir durant des mois… la famille de Summer et celle de son petit ami qui vivent pratiquement ensembles…].

Vous l’aurez compris, cette lecture m’a frustrée. A mon sens, ce récit manque de profondeur et la logique du psychopathe est un peu simple. [spoiler : les réactions de Summer, à la fin de sa captivité, m’ont semblées étranges par rapport à son état d’esprit durant son séjour dans la cave.]

Mais il faut garder à l’esprit que c’est bien un roman jeunesse. Et je pense que cela a joué sur ma perception de cette lecture. Est-ce que je n’avais pas trop d’attentes ? Ou peut-être ne l’ai-je pas lu au bon moment…

En bref : avis mitigé…

#hachetteeditions #thriller

20 vues0 commentaire