• Clem

Alpha & Omega - Gilles Milo-Vacéri


Alpha & Oméga

Auteur : Gilles Milo-Vacéri

Éditeur : Les éditions du 38 (10/05/2017)

Résumé :

Lorsque Marco Stenzza, champion de Taekwondo, apprend que sa mère est sur le point de mourir, il est déjà trop tard. Cependant, en vidant l'appartement de la défunte, il a la surprise de trouver une convocation chez un notaire. C'est ainsi que Marco se découvre co-héritier d'une maison avec la jolie Aurélia Massard d'Espan, cadette d'une noble et riche famille. Dès qu'il la voit, il tombe fou amoureux d'elle. Hélas, la jeune femme est déjà fiancée à un Prince libanais. Quand Hugo, le père de la belle héritière, le recrute comme garde du corps, Marco n'est pas au bout de ses surprises. Entre amour et haine, il ignore que cette rencontre qui ne doit rien au hasard lui fera vivre des aventures explosives, au péril de sa vie. Une romance pleine de suspense et de rebondissements qui vous entraînera au bout du monde.

Avis :

Rappelez-vous, au mois de décembre, je découvrais les Editions du 38 par le biais de SimPlement avec le premier tome des épopées avaloniennes. Ayant particulièrement apprécié ma lecture, j'ai décidé de tester un autre genre de la maison d'édition et je les remercie de m'avoir fait une fois encore confiance.

Ma lecture avait très bien commencée et pourtant j'en ressors mitigée. La plume de Gilles Milo-Vacéri est plutôt agréable à lire et, si j'ai tout d'abord été séduite par Marco, il m'est vite devenu agaçant et difficilement compréhensible; mais que ne ferait-on pas par amour ? Je m'explique: les premiers chapitres nous présente un jeune-homme, sportif de haut niveau, peu gâté par la vie. Sa mère malade décède et il se retrouve seul, avec pour seule figure familiale son coach, qui a toujours été là pour lui quand il avait besoin d'évasion et que ça n'allait pas à la maison. Marco est un personnage touchant, qui a la niaque et qui se contente de ce que la vie lui offre, pensant toujours au positif alors que les galères s'enchainent. Il n'a jamais compris pourquoi sa mère restait avec un mari violent et en souffre encore à presque 30 ans.

Là où les choses se gâtent pour moi, c'est lorsque Marco hérite (à la place de sa mère) d'un mystérieux inconnu. Il devient alors complétement gnangnan, gagné par l'instamour (comme dirait CoHo) de la belle Aurélia, qui n'est pas de son monde. J'ai trouvé son comportement peu vraisemblable, sachant qu'il ne connaît pas du tout cette fille; qui, renoncerait à un tel héritage et surtout à tout ce qu'il possède pour une inconnue ? C'est peut être moi qui suis trop terre à terre et pas assez fleur bleue mais la bascule dans le conte de fée se passe à ce moment là : tout ce que vous lirez par la suite, bien que très bien écrit pourra sembler tiré par les cheveux.

Alpha & Oméga est plein de rebondissements. Après un petit coup de mou, l'histoire repart en flèche lorsque le fiancé d'Aurélia passe à l'action pour décourager Marco de l'approcher. Jusqu'au bout, nous n'aurons pas le temps de reprendre notre souffle, tenus en haleine par l'enchainement des évènements engendrés par l'entrée de Marco dans la vie des Massard d'Espan. Secrets de famille, non-dits, tout cela aurait pu finir très mal si Marco ne s'en était pas mêlé ! Et c'est là que le bas blesse à mon sens, notre gentil poissard (car il faut dire qu'il n'a vraiment vraiment pas de chance et qu'il tend presque l'autre joue) s'en sort à chaque fois sans une égratignure (ou presque).

Quant on comprend dans quelle sphère traite Omar, on ne peur que trouver le récit un peu irréaliste, surtout le "tout est bien qui fini bien" [SPOILER] exit le méchant et tout le monde va bien et Marco retrouve son papa et on est un peu frustré de ne pas assister à leur échange sur le sujet [/SPOILER].

Gilles Milo-Vacéri clos son roman sur une note qui pourrait tout expliquer (et faire accepter) : le destin. Et si tout était écrit dès le début et si l'oncle décédé avait tout prévu ?

Une histoire sympathique, qui m'a permis de passer un moment de détente mais pour laquelle j'ai été quelque peu déçue. Si l'on passe sur son côté flagelleur, Marco est vraiment un personnage qui aurait pu me séduire durablement. Si vous aimez l'action et les contes de fée, n'hésitez pas à franchir le pas !

20 vues0 commentaire