• Clem

Le souffle de Midas - Alison Germain


Chroniques Homérides - 1

Le souffle de Midas

Auteur : Alison Germain

Éditeur : Chat Noir (21/10/2017)


Résumé éditeur :

Entre tes mains, fille d'Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux. Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d'étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j'’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n'a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d'’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux. Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu'il en sait bien plus sur ce qui m'arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu'une malédiction…

Elle m'agaçait ! Non seulement son don était cent fois plus cool que le mien, dix fois moins encombrant, et beaucoup plus discret, mais en prime, elle se tenait là, en face de moi, à me parler de sa voix douce et chaleureuse, comme si elle n'incarnait pas la traitresse de l'histoire.

Avis :

Ce qui m’a attirée au premier abord, c’est la superbe couverture (signée Meisis illustrations) du Souffle de Midas, partagée sur une page FB. Le résumé, promettant une excursion dans la mythologie grecque, a achevé de me convaincre ; je me suis donc retrouvée à précommander le livre d’Alison Germain en septembre dernier. J’ai découvert après coup, qu’Alison Germain n’était autre que Lili bouquine dont je suis la page FB.

Je ressors plutôt satisfaite, bien qu’un peu frustrée, de ma lecture. Le souffle de Midas est un bon tome introductif aux chroniques homérides, prévues en trois volets. On y découvre Louise (Lou pour les intimes), une jeune étudiante qui travaille dans une boutique de pierres et bijoux en parallèle de ses cours, et qui ne sait pas dire non (ce qui va lui causer quelques problèmes...). J’ai beaucoup aimé le personnage de Louise et ses réflexions toujours rigolotes, même dans les pires moments. Nous nous retrouvons plongés dans un univers complétement inédit, qui reprend des mythes grecs pour en faire une nouvelle réalité, comme Louise, nous découvrons les dessous de ce monde inconnu au fil des pages. Le début de roman est donc dans la description, des personnages, des lieux, de cet univers fantastique (mythologique ?) imaginé par l’auteure. Les péripéties s’enchainent pour notre pauvre Louise et pourtant, paradoxalement, cette première partie de roman m’a semblée plutôt calme. Calme mais pour autant pas ennuyeuse du tout. L’écriture est plutôt recherchée, nous permet de visualiser facilement les scènes et est agrémentée, par le biais des réflexions de Louise, de petites touches acerbes, rigolotes et d’allusions littéraires. La réaction de Louise face à son pouvoir est plutôt bien amenée, elle nous semble réaliste ; elle continue d’être une fille comme tout le monde, plutôt têtue, malgré son changement. Au fil des lignes, nous allons assister à son combat contre elle-même (et Angus), pour accepter les choses. Nous assistons également à un début de romance entre elle et Angus qui, bien que rapide, reste réfléchie et Louise en mesure les impacts.

Je ferai aussi une petite allusion à Nimue, la meilleure amie de Louise qui, bien que peu présente dans le livre est très présente aux côtés de son amie, puisqu’elle va l’épauler dans la découverte de la réalité, même si celle-ci devrait lui semblait surnaturelle ; ça c’est de la meilleure amie ^^ Extravertie et originale, j’espère qu’on aura l’occasion de la revoir ! Et, même, si lui n’avait pas tendance à la croire, j’espère aussi revoir Marshall, le grand-frère de Louise, dont j’ai adoré le personnage hyper protecteur, proche de sa sœur et bourreau des cœurs !

La deuxième partie de roman par contre… quand on commence à en apprendre plus sur l’organisation des homérides, sur les autres êtres marqués comme Louise, devient carrément passionnante. Encore une fois, Louise ne se fait pas confiance, et à partir de là, tout se bouscule ! De l’action et des émotions à en revendre.

Le prologue, qui nous mettait en situation, boucle la boucle dans le dernier chapitre. On brûle d’en apprendre plus sur Rikke, sur ce qu’il s’est passé avec Lia et forcément, sur ce qu’il est advenu de tous les autres lorsqu’ils ont quitté cet aéroport italien.

Le final annonce du lourd, j’attends donc beaucoup de la suite des chroniques homérides car j’ai passé un très bon moment de lecture avec le souffle de Midas.

21 vues0 commentaire