• Clem

The promised Neverland - Posuka Demizu / Kaiu Shirai


The Promised Neverland

Auteurs : Posuka Demizu / Kaiu Shirai

Éditeur : Kazé Editions (25/04/2018)

Résumé :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l'orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s'épanouissent sous l'attention pleine de tendresse de « Maman », qu'ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !

Avis :

The promised Neverland est mon premier manga “pas pour les filles”. En effet, même si je lis assez peu de manga, jusque-là je n’avais découvert que des shojo (de fruit baskets à lovely love lie que je suis en ce moment). J’avais vu la très jolie couverture (car il faut l’avouer, la première chose qui m’attire dans un manga c’est sa couverture et surtout la qualité des dessins) du tome 1 circuler sur IG et, quand au détour d’un rayon, lors d’une sortie entre copines, je suis tombée dessus, j’ai craqué (avec Elsa) pour les 2 tomes déjà parus de ce thriller…

Quelle surprise ! Les dessins sont magnifiques et très détaillés et je crois bien que c’est la première fois que je mets aussi longtemps à lire un manga ! Il y a tellement de choses à voir, découvrir, comprendre, qu’on a presque l’impression de lire un roman. Je ne m’attendais absolument pas à la tournure prise par les auteurs, très surprenante, qui donne une autre dimension à cet illustré, du mystère, des remises en question. C’est un livre qui pourra plaire aux plus jeunes (mais pas aux plus peureux ^^), même si le sujet abordé est dérangeant, limite flippant, il apporte tellement de profondeur à l’ensemble de l’histoire, faisant apparaître de « grands méchants » (dont on a envie de connaitre les motivations) et prendre conscience à nos petits héros de 11 ans que tout n’est que mensonge.

On a l’impression que l’auteure distille plein de petits indices, pour nous aiguiller sur le fonctionnement du monde en 2045, que nous découvrons à l’instar d’Emma, Ray et Norman. Des enfants épatants, que j’ai beaucoup apprécié, même s’ils paraissent très murs pour leur âge ; mais après tout, ce sont des petits génies, et la vie en orphelinat doit probablement stimuler. J'ai adoré leur capacité d’analyse, la façon de voir les choses différemment lorsque l’on sait, le lien qui semble unir tous ces enfants qui vivent heureux et prennent soin les uns des autres.

J’ai déjà précommandé les tomes 3 et 4 et, en attendant, je vais découvrir le second et vous conseille vivement ce manga !