• Clem

Le dernier saut - Alexandra Sirowy


Le dernier saut

Auteur : Alexandra Sirowy

Éditeur : PKJ (01/03/2018)

Résumé :

Au début de l'été, Ben, le demi-frère adoré de Lana, disparaît sous ses yeux. Les vacances suivent leur cours, mais les fêtes sur la plage et les premiers émois amoureux sont teintés d'inquiétude. Quand Lana et ses amis trouvent le corps de Maggie, l'ex-petite amie de Ben, tout est remis en question : ce dernier est-il mort ? Maggie est-elle impliquée ? Et si Lana était la prochaine victime sur la liste ?

J'ai appris ma leçon mieux que personne. La vie, c'est mordre dans un cupcake et trouver un œil humain au milieu.

Avis :

J'avais déjà repéré Dans l'ombre de Stella (que je lirez probablement d'ailleurs) mais c'est avec Le dernier saut que j'ai découvert la plume d'Alexandra Sirowy; et la rencontre fut plutôt convaincante.

Immergée directement dans l'ambiance, sur l'île de Gant, j'ai tout de suite été très intriguée par les évènements, que nous découvrons petit à petit. Le style d'écriture est assez spécial, peut-être dû à l'utilisation du présent et à l'esprit embrouillé de Lana; la lecture ne coulait pas, était un peu laborieuse pourtant, c'était aussi très bien écrit.

Tout le récit est du point de vue de Lana, jeune-fille de 17 ans qui a perdu son frère adoptif, avec qui elle entretenait une relation très forte, dans des circonstances dramatiques, dont elle se rappelle très peu, suite au traumatisme causé. Lana nous parle du "avant" et du "après" Ben, elle essaie de se reconstruire, tout en cherchant à comprendre ce qui se passe sur l'île. Gant est un endroit à part, où les non îliens sont regardés de travers, peuplé de riches habitants. Alexandra Sirowy parle de la jeunesse dorée, qui n'est pas épargnée par les fléaux de notre époque : harcèlement scolaire, mise à l'écart, popularité, alcool… Elle nous parle également de violence morale et physique et des éventuelles répercutions.

Le dernier saut n'est donc pas un roman facile; c'est à la fois magnifique, magique mais c'est aussi cruel, malsain, morbide et dément. J'ai été touchée par l'histoire d'amour tragique introduite par l'auteure; lorsque l'autre compte plus que tout mais que l'on ne sait pas le dire, lorsque l'autre a besoin d'aide mais qu'il ne la demande pas, que l'on se retrouve impuissant à regarder sa déchéance. Tout au long de l'enquête sur les assassinats, nous restons dans une ambiance floue, stressante, l'auteure ne révèle pas grand chose, si bien que nous nous fions aux déductions de Lana, jusque, parfois, à nous demander si elle n'est pas folle. Lana qui n'est plus rien sans son frère mais, qui a décidé d'être courageuse et audacieuse pour ne plus rien louper de la vie.

Elle se rapproche du Cœur: le groupe le plus populaire de l'île, parmi lequel, sa meilleure amie d'enfance qui lui a tourné le dos du jour au lendemain. Elle n'a pas échappé à la cruauté des autres, qui profitent toujours du plus faible pour se sentir important mais elle a pourtant été bien entourée, entre sa meilleure amie intello et son frère qui lui a bâti un monde dont elle est l'héroïne. J'ai bien aimé découvrir le Cœur, dont les membres ne semblent pas forcément plus heureux du fait de leur popularité; Carolynn, notamment qui a un regard cynique sur ceux qui l'entoure et leurs actions. J'ai également adoré Willa, la fille de la proviseur, qui est une meilleure amie extraordinaire très proche de Lana; les deux filles se soutiennent et ont partagé beaucoup.

Ben, le demi frère disparu, nous est dépeint de deux manières différentes : le Ben populaire adulé de ses camarades et le demi-frère attentif et fusionnel. J'ai énormément apprécié ce personnage (qui est pourtant mort et que l'on ne côtoie donc pas directement) et sa relation si particulière avec Lana, jusqu'à y être vraiment très attachée. Ben au passé mystérieux, qui s'élève contre toutes les causes injustes. Nous découvrons énormément de souvenirs de moments vécus avec Lana et de rituels qu'ils avaient l'habitude d'accomplir. Durant tout le récit, nous chercherons à comprendre ce qu'il s'est passé le fameux soir de sa disparition et nous finirons, auprès pas mal de stress, par avoir des réponses… et celles-ci ne sont pas forcément celles que l'on attendait. Pourtant, lorsque vous tournerez la dernière page, toutes vos interrogations seront résolues et la fin, que l'on peut appréhender par moment au cours de notre lecture est surprenante et déchirante. J'ai même failli pleurer.

A travers cette épreuve, Lana aura beaucoup travaillé sur elle-même et au prix d'un grand effort, réussi à s'accomplir en temps que jeune-femme qui prend sa vie en main. Quand on y pense, ce livre est affreux, entre non-dits et faux semblants, la vérité est souvent difficile à admettre; mais il me trottera encore un moment dans la tête et il réveille vraiment une foule de sentiments.

°°°

La vérité vous blesse si vous la révélez, et elle vous frappe si vous la taisez.

°°°


21 vues0 commentaire