• Clem

Rédemption - Blandine P. Martin


Wild Crows - 5

Rédemption

Auteur : Blandine P. Martin

Éditeur : BPM (22/11/2018)

Résumé :

L'amour, la haine. La vie, la mort. Une fraction de seconde et toute votre existence peut basculer de l'un à l'autre. Plus de place pour les certitudes. Une vie à cent à l'heure peut être grisante, mais faut-il encore que la faucheuse ne vienne pas la sabrer. Alors que le club pensait enfin pouvoir profiter d'un répit bien mérité, les conflits passés resurgissent, piétinant tout espoir d'accalmie.

Partagée entre son amour pour sa nouvelle famille, et la peur de les voir tomber un à un, Joe n'a d'autre choix que de s'affirmer. S'adapter pour survivre, ou mourir par excès d'orgueil, la décision revient au capitaine du navire.

Poussé à bout par le destin, Jerry devra faire preuve de sang-froid pour tenir la barre, alors que plusieurs orages éclatent au-dessus des Wild Crows.

De son côté, Ash devra affronter les fantômes d'un passé qu'il avait pourtant décidé d'oublier. Dévoué aux siens, il serait prêt à tout sacrifier pour protéger sa famille, au risque d'y perdre son âme.

Je n'avais rien d'une héroïne. Ce qui me poussait à agir, c'était l'attachement que je vouais à chaque personne ici présente.

Avis :

Alors voilà, les Wild Crows c'est fini (ou pas car je viens de regarder un certain live où un spin off est annoncé). Je voulais remercier Blandine de m'avoir entrainée dans cette aventure un an durant. Un an ! On ne se rend pas compte du temps qui s'est écoulé pourtant il est bien là et c'est à la fois peu et beaucoup. Je suis surtout épatée par la qualité de ce qu'elle nous a présenté en si peu de temps : personnages très crédibles qui gagnent une place dans notre cœur, intrigue qui nous surprend sans cesse sans pour autant être abracadabrante, ascenseur émotionnel car il est vrai qu'elle ne ménage pas du tout ses personnages, et dialogues acérés qui nous arrachent plus d'une fois le sourire. Tout ça avec un boulot et une vie de famille, chapeau !

Ce n'est pas le premier tome des Wild Crows dont je vous parle, et mon avis n'a toujours pas changé avec cette fin : c'est réellement une série qui vaut le détour, il n'y a pas à hésiter pour s'y plonger, je vous assure que vous prenez peu de risques !

Le récit reprend exactement là où il s'était arrêté, nous laissant dans un stress énorme… Nous sommes donc, dès le départ, très éprouvés. Passés les évènements dramatiques qui touchent la totalité des Wild Crows, j'ai retrouvé mon club et ma ville dans ce dernier tome. J'utilisé le possessif, car après avoir passé autant de temps immergée dans cet univers, les mots m'ayant conquise au fur et à mesure, je me suis retrouvée à faire moi-même partie de cet endroit si accueillant (malgré son côté dangereux). J'ai adoré retrouver tous les personnages avec toujours cette alternance de chapitres Ash/Joe/Jerry. J'ai eu la bonne surprise de voir ce tome particulièrement centré sur un personnage que j'aime beaucoup : Casey; Casey que l'on découvre ici sous un nouveau jour, Casey qui doit faire face à la fin du précédent tome. J'ai été plutôt perturbée par le chemin que lui fait prendre Blandine dans rédemption mais au fil des pages j'ai bien retrouvé, le Casey que j'appréciais. Les autres personnages sont fidèles à eux-mêmes, même si les femmes prennent un peu le dessus ici et ce n'est pas pour nous déplaire ! Petit Aiden a à nouveau fait fondre mon cœur et pourrait finalement bien être mon personnage masculin préféré ! Avec son air à ne pas y toucher, du haut de ses 9 ans, il a toujours la réplique qui tue ^^

Là où je tire également mon chapeau à l'auteure, c'est qu'après cinq tomes elle arrive encore à créer des effets de surprise dans son intrigue ! Il y a un évènement en particulier que je n'ai absolument pas vu venir et Blandine l'a géré de la meilleure des manières, nous faisant apercevoir tout le dilemme de sa gestion. Je crois que je l'avais déjà dit, mais ce qui fait la force de son récit, c'est justement tout ce côté psychologique qu'elle développe pour chaque personnage, nous amenant à les comprendre et les aimer (ou non).

Viennent clôturer ce tome plusieurs petits bonus: des chapitres dans le futur, de plusieurs points de vue, qui nous permettent de constater que la vie suit son cours et de laisser partir un peu plus facilement cette famille si unie. Ceci n'est pas un spoiler je pense, les Wild Crows étant une romance, la fin est heureuse, malgré tous les moments de tourments traversés.

Les Wild Crows nous montrent que la vie continue malgré tout, qu'il est possible, à force de volonté de se relever de tout (surtout lorsque l'on est entouré des bonnes personnes) et que l'on peut se reconstruire et devenir plus fort. L'esprit optimiste et la joie de vivre de Joe auront su illuminer l'ensemble de l'aventure et Blandine clôture cette tranche de vie de la plus belle des manières.

J'avais toujours haï les jeux d'échecs. Aucune justice n'intervenait là-dedans, simplement de la logique: actions-conséquences. Pas de place pour les sentiments, la chance ou l'espoir. C'est bien là que le bât blessait.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout