• Elsa

Le Journal de ma disparition - Camilla Grebe


Le Journal de ma disparition

Camilla Grebe

Calman Levy

Livre de poche – février 2019

4 /5

J’ai lu mon premier polar nordique ! J’avais quelques appréhensions parce que même si les polars nordiques ont très bonne réputation et qu’ils sont très prisés des amateurs de bonnes histoires, j’avais peur des longueurs et des descriptions à rallonges. Bref, je vous dis tout ;) Le résumé m’a séduite immédiatement...

Une vieille affaire est ré-ouverte : 8 ans plus tôt, le corps d’une fillette avait été découvert par des adolescents, sur un monticule de pierre au cœur des bois. De nos jours, Malin (une des ados ayant découvert le corps, à présent devenue policier) est chargée d’enquêter accompagnée d’une équipe. Lorsqu’une profileuse est retrouvée hagarde errant près des bois, qu’un second spécialiste disparaît et qu’un nouveau corps est découvert, le mystère s’épaissit, le passé rôde et l’enquête piétine.

L’histoire est très fluide et se dévoile par petites touches. Le rythme est calme sans être ennuyeux ni lent. Disons qu’il est constant. L’ambiance, quant à elle, est parfaite : neigeuse, froide, boisée, profonde, un peu mystérieuse aussi et les secrets bien enfouis. C’est la première fois que je tombe à ce point sous le charme d’une ambiance. Elle donne de la profondeur à l’histoire et aux personnages.

« [...] nos forêts sont étendues et nos lacs profonds. Il est possible de disparaître. Pour toujours.»

Il y a cette sensation de huis clos, de minuscule village loin du monde et ses habitants qui vivent en autarcie. Etrangement, je n’ai pas trouvé ça pesant ni oppressant, j’avais plutôt l’impression d’être dans un cocon. Comme s’il était impossible que ces gens qui se connaissent depuis toujours aient pu s’en prendre à quiconque. Comme si dans un lieu où la neige enveloppe tout, aucun crime ne pouvait être commis.

« Les gens ne peuvent pas être des monstres sans que cela se voit, n’est-ce pas ? »

Alors imaginez ce que peut penser Malin, l’enquêtrice native d’Ormberg ! J’ai lu avec un réel intérêt son histoire, ses drames, son questionnement sur son départ de la bourgade pour avoir une vie différente, pour partir de ce trou. J’ai compris les questions culturelles qu’elle se posait. Bref, sa psychologie est détaillée et nous permet de comprendre de nombreuses choses quant à l’évolution du récit.

Il faut croire que tout cela a aiguisé mon sens de la suspicion… J’ai rapidement découvert une partie des mystères de l’histoire. Pas tous, mais la plus grosse partie. Ce qui est un peu décevant. A priori, d’autres lecteurs n’ont absolument pas vu la fin arriver. Donc ne vous fiez pas à mon jugement ; peut-être ai-je simplement eu de la chance.

Une chose qui m’a surprise, c’est que ce polar est plutôt écrit comme une histoire plutôt que comme un véritable travail d’investigation. Les personnages ne se posent pas assez de questions, ils laissent passer plein de petites choses qui n’échappent pas au lecteur... c’est dommage parce que ça donne l’impression qu’ils se laissent porter.

Enfin, j’ai beaucoup aimé découvrir le jeune Jake. C’est tellement touchant de partager les pensées cet ado en pleine quête identitaire. Il est sans aucun doute le personnage que j’ai préféré dans ce polar. En bref : un polar à l’ambiance parfaite qui vous entrainera dans un minuscule et mystérieux village de Suède.

#livredepoche #camillagrebe #polar #thriller

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout