• Clem

Escalier B, Paris 12 - Pierre Lunère


Escalier B, Paris 12

Auteur : Pierre Lunère

Éditeur : Harper Collins (09/05/2019)

Résumé :

Le quotidien de Pierre se partage entre son immeuble (il est gardien), son tarot (il est aussi voyant), sa colocataire et son pékinois albinos. Il n'aspire qu'à une chose : qu'on lui foute la paix. C'est compter sans Marion-Lara, nouvelle voisine et authentique cagole débarquée de son Marseille natal pour faire vibrer la capitale. Quand cette jeune flic comprend la nature des dons de Pierre, elle se dit qu'un coup de pouce surnaturel ne sera pas de trop dans son boulot. Des prostituées chinoises sous la coupe d'un sosie de la Première dame, des kidnappings peu professionnels, des allergies aux cacahuètes qui sentent le meurtre… Quoi de mieux qu'un peu de voyance pour aider à résoudre les enquêtes ?

Je n'ai jamais trop compris ces femmes qui, à l'heure où il est pourtant établi que l'homme est tout juste utilisable pour son sperme, continuent d'avoir honte d'avouer qu'elles sont célibataires.


Avis :

Le résumé, ainsi que le terme de comédie policière, m’ont grandement intriguée mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre en m’engageant dans cette histoire de voyance. Je remercie Harper Collins France de m’avoir proposé de découvrir Pierre Lunère et son Escalier B, Paris 12, qui m’a très agréablement surprise. En effet, j’ai vraiment apprécié ma lecture. L’auteur nous happe dès le début avec son écriture particulière, au rythme rapide et saccadé, ses personnages loufoques et les intriques mêlées au cœur de la capitale.

Pierre Lunère est concierge, et voyant à ses heures, tout comme son personnages principal : Pierre (justement). Escalier B est-il légèrement autobiographique ? Les personnages inspirés de personnes croisées par l'auteur ? En tout cas, j’ai tout de suite accroché avec Pierre, cet homme serviable (mais pas trop quand même, faut pas exagérer), à l’humour cynique, sans filtre qui ne se prive pas de dire ce qu’il pense et qui se trouve embarqué (malgré lui) dans les enquêtes d’une nouvelle locataire-flic de l'immeuble : Marion-Lara.

Il faut parfois s’accrocher au livre car nous n’avons pas (ou peu) de répit, pas de temps mort, le cerveau de Pierre ne se met jamais en pause et ce, peut-être à cause de La voix. Cette petite voix qui lui parle et lui révèle des choses, le guidant, en complément des visions qu’il peut avoir ou des cartes qu’il lit. Dans Escalier B, il y a également beaucoup beaucoup de personnages ! ça fourmille ! Ben oui, forcément, dans un immeuble (et dans un poste de police) il y a du monde ! Et Pierre a également quelques amis proches, liés de près ou de loin à son don et un incontournable chien albinos, Twiggy. Ainsi, on passe d’un personnage à l’autre, et même si on en apprend finalement peu sur chacun, on a l’impression qu’ils ont déboulés dans notre vie au même titre que dans celle de Pierre. Ajoutez à cela des enquêtes policières à résoudre, dont certaines empiètent sur la tranquillité de l’immeuble, des locataires pas toujours faciles… et vous comprendrez qu’on a à peine le temps de dire ouf.

L’auteur entraîne nos enquêteurs de choc (même si Pierre est contre, il faut avouer qu’ils font un beau duo) sur 4/5 intrigues qui se suivent ou se chevauchent et il nous tient en haleine quant à certaines révélations. J’avoue que j’ai eu un peu plus de mal avec la dernière enquête et particulièrement l’effet que le personnage d’Hakim a sur Pierre.

Pierre Lunère mêle avec brio petits tracas du quotidien et investigations. C’est drôle, il y a du suspens, c’est perché et en même temps très réaliste (même si il y a beaucoup de personnes particulières dans le même immeuble ^^ comme si l'auteur y avait regroupé toutes les personnes marquantes qu’il a croisé). Chaque mystère trouve une explication à la fin et nous quittons les personnages de la même manière que nous les avons rencontrés : de façon plutôt abrupte. Un peu comme si nous les avions croisés, fait quelques pas avec eux avant de les quitter.

Toutefois, la chute finale quant au devenir de La voix, nous laisserait espérer une suite et encore plus d’aventures pour notre duo de choc !


Mais comme je le dis toujours, il y a deux moyens d'accéder aux âmes par la ruse : l'hypnose et l'alcool.

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout