top of page
  • Photo du rédacteurClem

Contre vents et secrets - Cynthia Kafka

Contre vents et secrets

Auteur : Cynthia Kafka Editeur : ARCHIPOCHE (04/05/2023)

320 pages

Résumé :

Charlène, 35 ans, sort d’un divorce qui l’a ébranlée. Contrainte de vivre chez ses parents, avec qui elle entretient des rapports conflictuels, elle choisit de fuir au plus vite en s’inventant un contrat professionnel sur une petite île bretonne : l’écriture d’un ouvrage sur les habitants de Broavel. Cette décision n’est pas le fruit du hasard : Charlène vient de découvrir, dans une mystérieuse lettre, que sa mère y a vécu juste avant sa naissance. Cet exil, pense-t-elle, pourrait également lui permettre de faire le point sur son existence. Charlène va devoir composer avec des habitants peu enclins à se livrer, mais aussi avec les locataires des Oisillons, maison d’hôtes atypique dirigée par la truculente Jeanne et l’énigmatique Victor. Et surtout découvrir pourquoi sa mère s’était rendue sur cette île. Ce secret, elle le sent, pourrait lui livrer bien des clés…


La vie devient plus facile quand on s'éloigne de ceux qui la rendent difficile.

Avis :

Ceci est mon troisième et certainement pas dernier Cynthia Kafka. Ayant apprécié chacune de mes lectures de l'auteure, je pense qu'elle fait désormais partie de celles que je lirai sans même y réfléchir, sans même lire le résumé de ces futures parutions. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait pour Contre vents et secrets et je ressors plus que ravie de cette incursion aux Oisillons.

Lorsque l'on tient le roman format poche entre ses mains, il semble tout petit. La lecture est rapide, certes, car elle est aussi addictive que fluide, mais elle est surtout intense. C'est un tout petit livre qui véhicule de grandes émotions et qui fait voyager très loin. C'est un tout petit livre qui fait énormément de bien, le genre de lecture doudou qui agit comme un bon plaid et une boisson chaude. C'est un tout petit livre qui surprend aussi, parce qu'il ne faut pas oublier le côté enquête qu'il comporte, ces questions auxquelles on attend des réponses et ces petits retours dans le passé pour y répondre (ou pas).

J'ai énormément apprécié le personnage de Charlène qui, jusque là, a vécu sa vie un peu comme une spectatrice, agissant comme les autres attendaient qu'elle le fasse et, par extension, se laissant dicter ses pensées; qui n'a jamais cherché à savoir ce qu'elle désirait vraiment, quémandant l'amour et l'attention de ses parents d'abord, puis de son mari. Cynthia Kafka l'esquisse avec justesse et délicatesse, la rend humaine, touchante, ressemblante. J'ai aimé Broavel, ce caillou sur lequel les choses sont facilement remises en perspective. Cette île sur laquelle tous se connaissent, tous s'entraident et se soutiennent, tous sont ouverts aux autres. J'ai adoré les boules d'optimisme et de vitalité que sont Zélie, cette gamine sans maman, et Félicie, cette influenceuse qui s'est frottée aux dangers d'internet.

A travers cette recherche de soi, ce retour aux sources, l'autrice aborde différents sujets tels que la maternité, l'abandon, le deuil, le mensonge, la dépression ou encore l'amitié. J'ai trouvé que tout sonnait juste, que les relations étaient belles, les personnages émouvants.





































































































Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page