• Clem

Dégénérescence - Léna Jomahé

Dégénérescence

Auteur : Léna Jomahé

Éditeur : Editions Plume Blanche (05/05/2020)

303 pages


Résumé :

ADDY est jeune, belle, et l'héritière du Royaume d'Amérique. Mais elle est atteinte d'une maladie mortelle, la Dégénérescence des Organes Vitaux. Son seul espoir de survie : recevoir une greffe d'un sujet compatible, mais cela signifierait pour elle de voler la vie d'un autre. JULIAN est un jeune homme intelligent mais subversif. Né dans les bas-fonds de la société, il est prêt à tout pour renverser la royauté, même à risquer sa vie. La peine pour son dernier esclandre ? Une sentence pire que la mort. ILS n'auraient jamais dû se rencontrer…


Avis :

Ceci est mon extra Plume Blanche de l'année. Sorti en exclusivité chez France Loisirs fin 2019, il ne faisait donc pas partie du pack. Ceci n'est par contre mon premier Lena Johamé donc je savais déjà apprécier sa plume ^^ La couverture de Dégénérescence et son super résumé m'ont hautement convaincue, et après avoir tourné la dernière page, je peux vous confirmer que le contenu également !

Nous plongeons dans une dystopie au cœur de laquelle le dérèglement climatique a conduit a une réorganisation du monde tel que nous le connaissons. Différents royaumes ont vu le jour, tous, à priori construit sur le même schéma ; le peuple est divisé en trois catégories : le Cœur où évoluent la royauté, les nobles et les privilégiés ; le Grenier, vaste espace de culture qui pourvoit à l'alimentation du royaume et la Cave, espace sombre et décrépit des travailleurs manuels. Les disparités et inégalités entre les différents secteurs sont nombreuses et il est quasiment impossible de quitter son secteur de naissance. Le roi fait régner un climat de terreur et les contestataires emmergent.

Une maladie mortelle sévit : la D.O.V. (dégénérescence des organes vitaux), si elle ne touche que les privilégiés du Cœur, c'est parmi le petit peuple que ces derniers vont piocher leurs donneurs, ceux qui vont servir à remplacer les organes touchés.

Le résumé parle d'une rencontre. Mais celle-ci ne survient sur tardivement dans le récit. Le début du roman est plutôt lent, alternant les quotidiens de Julian, jeune délinquant de la Cave, et d'Addy, princesse et future reine du Royaume.

Les descriptions de Léna Jomahé sont parlantes, on ressent la rage ou encore l'impuissance des personnages ; l'injustice latente et la détresse du peuple. Sa plume touche, émeut. Les "méchants" personnages sont d'une inhumanité criante, endoctriné dans un système qu'ils servent aveuglément. Certains par soif de pouvoir, d'autres pour conserver leurs avantages, d'autres encore par ignorance peut être ?

Addy est une jeune femme altruiste, qui sait ce qu'elle veut et impose sa vision des choses à son entourage. Elle reste pourtant impuissante, contrainte de suivre les décisions de son père, même si elle est une excellente négociatrice il faut le reconnaître. Proche de la nature, elle s'interroge sur la justesse du système et s'intéresse aux anciens temps, dont on ne parle plus, pour éviter les remises en question.

Julian souhaite un monde meilleur pour sa famille. Pour ça il est prêt à frapper fort. Même si cela signifie décevoir son petit frère et sa mère. Il conserve une grande rage en lui et ne comprend pas qu'aucune action ne soit menée pour dénoncer les conditions de vie de la Cave et du Grenier.

Au moment de la rencontre, nous en avons déjà appris beaucoup. Pourtant, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Tout s'accélère, devient extrêmement prenant. Dans une course contre la montre, Addy et Julian se découvrent, les préjugés qu'ils pouvaient avoir l'un à propos de l'autre tombent. Et cette révélation qui éclate… Et là on se dit : mais non !! (franchement je n'ai absolument rien vu venir alors que ça semble tellement évident). Le coup de massue.

Cette fin absolument parfaite. Dure mais parfaite.


Bref. Je crois que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de dystopie et ça me donne vraiment envie d'en relire !

Posts récents

Voir tout