• Clem

Dead Time - Mathieu Guibé

Dead Time

Auteur : Mathieu Guibé

Éditeur : EDITIONS DU CHAT NOIR (04/04/2016)

224 pages


Résumé :

L'existence des vampires n'est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des Etats-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l'état. Perso, je préfère la deuxième solution. C'est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j'ai hérité de l'entreprise familiale. Le problème, c'est qu'à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D'aucuns diront que j'ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C'est pas faux. Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu'en plus, on s'appelle Elvira, la vie n'est pas simple. Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l'horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j'aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu ?


Nous avions partagé les rôles afin d'accélérer les recherches : Ludwig lisait les traductions et notes compilées et pour ne pas le déranger, je feuillerais un magazine de superhéros qui visiblement avaient un problème de lessive, condamnés qu'ils étaient à porter des vêtements trop petits pour leur carrure.

Avis :

Il me reste encore quelques cartes à valider pour le #Fantasycardschallenge mais assez peu de temps… J'ai donc cherché un livre court pour mettre toutes les chances de mon côté et je suis tombée, dans ma PAL, sur ce premier tome d'Elvira Time. Je me rappelle, qu'il y a de ça plusieurs années, il m'avait été présenté sur un salon mais que j'avais fortement hésité… Pas sûre que ce soir mon truc à vrai dire.

Et pourtant ! Quelle révélation ! J'ai tellement adoré ! C'est bourré d'humour, de jeux de mots et de références à des séries, films ou anecdotes de mon adolescence. Les personnages sont magiques et j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher.

Le personnage d'Elvira est clairement la grande force du roman : héroïne badass à l'humour grinçant qui entretient son image de dure à cuire et se protège comme elle peut de ses sentiments, mais surtout des autres. Car s'attacher aux autres signifie risquer de les perdre. Au delà de son côté chasseuse de vampires (qu'elle tient de son père), c'est une ado lambda (si l'on peut dire); pas de super force ou de capacités hors du commun, si ce n'est celle de manier sa langue acérée ! Elle voue une haine sans faille aux vampires qui foulent le sol de notre chère planète.

Parlons en des vampires, j'ai beaucoup aimé la présentation très originale qui nous en est faite ! Dejà, ces viles créatures ont fait leur coming out : le monde entier est au courant de leur existence; et doivent se faire référencer auprès du gouvernement. Tout vampire non déclaré est considéré comme hors la loi et encourt le risque de se faire tuer. Le vampire n'a pas peur de la lumière, n'a pas besoin d'autorisation pour franchir votre seuil et surtout, n'a pas, lui non plus, de super force (ce qui en facilite drôlement la chasse). De plus, il a plus à envier au reptile qu'au tombeur de ses dames. Le vampire possède en effet de nombreuses similitudes avec l'espèce et je suis sûre que le geek de service, Ludwig, ne manquera pas au fil des tomes, de nous en apprendre d'avantage.

Deuxième personnage fort de la série : Ludwing donc, 13 ans à peine et déjà au lycée où son commerce de "faux" fait fureur (enfin je crois). Petit génie dans tout ce qui touche aux sciences et à l'informatique (entre autre), il est aussi grand amateur de BDs, peu doué en relations humaines et totalement dépourvu d'humour (ou presque). Ceci promet, bien entendu, des échanges tordants avec Elvira !

Enfin, Bettina et Jerricho. Bettina, la fille coincée, complexée par son physique (grosses lunettes et appareil dentaire en ferraille) qui fait un tantinet cliché mais ne le restera pas longtemps ! Une détermination à toutes épreuves, un courage (ou une inconscience du danger) du même acabit, une incapacité à comprendre les efforts d'Elvira qui tente de se débarrasser d'elle et une prédisposition aux improvisations agrémentées de costumes du club de théâtre. Jerricho, le meilleur ami, frère de sang d'Elvira, qui nous réserve quelques surprises, vous le constaterez très vite. Il est le seul a avoir su se frayer un chemin jusqu'à Elvira et un tragique évènement les a rendu inséparables.

Je vous l'accorde, nous avons ici une team du tonnerre. Plongez là donc une course à la prophétie, et soupoudrez d'un zest d'imprévisible (ça c'est pour Elvira, car oui, certaines de ses réactions en ce qui concerne les vampires peuvent être qualifiées ainsi) vous obtiendrez une histoire originale, qui dépote et propose un programme inédit sur les zombis !