top of page
  • Clem

Du bruit dans la nuit - Linwood Barclay

Du bruit dans la nuit

Auteur : Linwood Barclay Éditeur : BELFOND (01/04/2021)

399 pages


Résumé :

Paul, professeur d’université, n’est plus que l’ombre de lui-même après avoir été témoin d’une scène macabre, huit mois plus tôt. Atteint de stress post-traumatique, il ne parvient pas à renouer avec une vie normale. Pour l’y aider, sa femme l’encourage à coucher sur le papier les pensées qui le rongent et lui offre une machine à écrire. Mais bientôt, ce sont d’étranges bruits qui hantent les nuits de Paul, et qu’il semble seul à entendre : le clac-clac répétitif de la machine qui tape seule et lui livre, au matin, des messages inquiétants… Démence ? Paranoïa ? Machination ? Tourmenté par son obsédant souvenir, Paul se voit projeté dans une enquête plus traumatisante que ses pires cauchemars…


Avis :

Cela fait bien longtemps que je n'avais pas lu de Linwood Barclay ! Fût un temps où je lisais toutes ses sorties à France Loisirs. Aussi, lorsque les Booktrotteuses ont proposé de faire voyager son dernier paru chez Belfond Noir, je n'ai ni lu le résumé, ni hésité et j'ai eu la chance de faire partie des lecteurs sélectionnés pour le découvrir.

J'ai été assez surprise par le prologue, dans lequel on découvre directement le meurtrier et ses victimes; puis, des dizaines d'idées ont germé dans mon esprit. Linwood Barclay a ce talent de faire trainer les choses, d'installer une ambiance pesante. Si, par moment, on trouve quelques longueurs, ce n'est que parce qu'on est curieux et pressé de pouvoir découvrir le fin mot de l'histoire et qu'on ne sait vraiment pas où l'auteur souhaite nous emmener.

L'atmosphère est étrange à souhait et l'auteur joue à merveille sur la frontière avec le fantastique. On soupçonne tour à tour différents personnages d'être impliqués dans l'affaire, se demandant par moment s'il s'agit réellement d'un phénomène paranormal. On suit la quête de Paul, personnage torturé qui cherche à comprendre comment un être humain à priori "normal" peut déraper; hanté par ce qu'il a vécu, il n'est pas très attachant. Si l'on ressent une certaine sympathie pour ses déboires, il n'en demeure pas moins inconsistant, contrairement à certains personnages secondaires comme sa psy qui sont très intéressants.

Ce qui est magique ici, c'est la chute de l'histoire. Cette chute tellement machiavélique, tellement bien construite que je n'avais fait qu'effleurer du doigt. Une chute qui laisse à la fois sans voix et totalement soufflé. Cette chute qui a totalement modifié la vision que j'ai pu avoir de ce roman lors de la lecture.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page