• Nadge

Hamish Macbeth, tome 2 : Qui va à la chasse - M.C.Beaton

Hamish Macbeth, tome 2 : Qui va à la chasse - M.C.Beaton

Auteur : M.C. Beaton

Albin Michel

Parution : Avril 2019

Note : 3,5 / 5

280 pages

Résumé éditeur :

Lorsque Priscilla Halburton-Smythe ramène à Lochdubh son nouveau fiancé, un dramaturge londonien, tout le monde est enchanté… sauf Hamish Macbeth, amoureux transi de la jeune femme. Mais ses affaires de cœur devront attendre un peu : un des invités aux fiançailles de Priscilla, l’affreux goujat Peter Bartlett, est retrouvé assassiné pendant une partie de chasse à la grouse.

Chargé des premières investigations, Hamish Macbeth fait face à une brochette de suspects huppés, qui avaient tous une bonne raison d’attenter à la vie de l’ignoble capitaine Bartlett.


Vous aimez Agatha Raisin ? Vous allez adorer Hamish Macbeth !

Comme sa grande sœur Agatha, cet Hercule Poirot à la sauce écossaise entraîne le lecteur dans des aventures totalement déjantées sorties tout droit de l’imagination de M.C Beaton. Avec, en prime, le charme des lochs, des highlanders mystérieux et des châteaux hantés. Attention, fantômes !

Avis lecture :

J'aime beaucoup l'univers un peu déjanté d'Agatha Raisin, et c'est tout naturellement que je me suis laissée convaincre par la série sur "son petit frère".

Agatha est Anglaise, avec son franc-parler, Hamish est quant à lui totalement différent : écossais et un peu pataud.

Nb : j'ai commencé directement par ce tome 2, je pense que j'ai loupé quelques éléments de liens entre les principaux personnages mais cela n'a pas du tout était gênant pour ma lecture.


Hamish est un peu un anti héros, méprisé par la famille de l'élue de son cœur. Il parait un peu gauche, pas très futé mais ne vous fiez pas à son apparences, il est plutôt doué, ce qui exaspère notamment l'inspecteur Blair, qui va tenter de l'écarter de l'enquête.


Je découvre ce nouveau personnage et je l'aime déjà beaucoup. Il a ce côté simple, abordable, avec le cœur sur la main, un peu naïf (mais pas tant que ça) et démodé. Il mets de l'argent de côté pour aider sa famille, il est généreux. Il a aussi un côté un peu vieux jeu dans sa façon d'aborder l'amour.

Je l'imagine tout à fait. Je le trouve très attendrissant et sensible (et c'est là sa plus grande différence avec Agatha). Il avance en douceur, et les gens se livrent à lui.

Il est également doté d'un sacré sens de l'observation et d'un certain flair, qualités utiles pour tout policier qui se respecte!

Un détail m'intrigue cependant, c'est qu'il soit amoureux de Priscilla : elle est paradoxal, mais elle reste très enfermée dans son rôle de fille modèle de bourgeois. Elle a des réactions très rétrogrades.

D'une façon générale, les personnages féminins sont d'ailleurs très clichés, elles manquent un peu d'ambition et de caractère.


Une intrigue plutôt classique (un homme assassiné, coureur de jupon et détesté de tous, de nombreux invités à des fiançailles dans le château familial... un huis clos dans la bourgeoisie), à laquelle on ajoute un triangle amoureux (Hamish, Priscilla et son futur fiancé, Henry Withering, un dramaturge londonien à la mode), vous obtenez une enquête bien menée, autour de nombreux suspects.

Ces personnages fiers d'eux mêmes m'ont agacé et je n'ai pas aimé la façon dont il traitait Hamish (le prendre de haut parce qu’il n'est pas "des leurs"). Mais j'imagine que cela doit encore exister aussi bien en Ecosse qu'en Angleterre, une aristocratie fière d'elle même, vivant dans son petit milieu et méprisant toute personne n'étant pas de son rang, ils sont condescendants et cherchent à humilier Hamish par tous les moyens... .

J'avais trouvé l'assassin dès le début, mais je me suis laissée emporter par des fausses pistes, glissées ça et là par l'auteur, si bien que le dénouement final n’apparaît vraiment que dans les dernières pages lorsqu'Hamish réuni tout le monde au château, à la façon d'une pièce de théâtre.


MC Beaton a vraiment ce talent de nous faire voyager. Je me serais cru dans le Nord de l'Ecosse, à observer cette faune sauvage, la lande et sa bruyère mauve. Les descriptions des lieux sont prenantes, tant pour les paysages que pour l'atmosphère très particulière qui s'en dégage.

Elle sait également dépeindre les pires traits de caractère des gens, et s'en servir pour créer des personnages un peu clichés, mais très attachants.


Une saga qui s'annonce fraîche, je vais poursuivre avec un 2ème tome pour confirmer cette 1ère bonne impression. Comme pour les Agatha, ce roman se lit très facilement, la plume reste légère.

Ma pauvre Véra, vous avez vraiment tout d'une blonde - à part les racines. Je ne les avais jamais vu aussi sombres.
Vous avez bien raison, approuva Hamish, nonchalamment appuyé contre la porte d'entrée. Dire non au champagne, c'est c'est péché.

#littératureanglaise #Ecosse #policier #enquête #chasse #huisclos

15 vues0 commentaire