top of page
  • Photo du rédacteurNadge

Haut nos cœurs - Yaël Hassan & Matt7ieu Radenac

Gulf Stream Editeur

Parution : Juin 2021

Note : 4,5 / 5

368 pages


Résumé éditeur :

Un roman choral intergénérationnel sensible qui rend hommage au pouvoir des mots.


Juliette et Seth forment un couple étonnant : elle est solaire et appliquée, il est solitaire et s'emporte facilement. Pour l'impressionner et briller, il décide de retrouver son auteur favori afin de révéler l'identité de ce mystérieux écrivain à succès sous pseudo. Contre toute attente, Seth intrigue le romancier, au point que celui-ci accepte de correspondre. À travers leurs échanges, le jeune homme espère bien le démasquer, même s'il doit pour cela dévoiler ses fêlures...

Mais ce comportement impulsif est sur le point de faire expulser Seth du lycée, malgré la main tendue de sa professeure de français. Prenant les devants et inspiré par le héros de L'Attrape-coeurs qu'il étudie en cours, il part avec Juliette, sa petite sœur Zoé et un copain du lycée pour se lancer dans un joyeux road trip improvisé, avide de liberté.


Avis lecteur :

Je ne suis pas la cible de ce roman, plus destiné à des ado, mais j'ai pourtant était saisi par la force des sentiments ressentis.

Quelque chose m'a tout d'abord intrigué dans cette couverture, qui prend tout son sens dans l'histoire. C'est aussi une lecture différente de celles que j'ai actuellement, et c'est rafraichissant.


Dès les 1ères pages, je me suis attachée à Seth, jeune un peu paumé et rebelle, qui cache une faille, un spleen qui le rend si atypique.

Avec Juliette, ils sont amoureux, cet amour que seuls peuvent ressentir les ados, si forts que tout le reste semble superflu. Pour lui faire plaisir, il va entrer en contact avec son auteur favori, Sydney Adam, et c'est alors qu'une réelle correspondance , par mails, salvatrice - tant pour Seth que pour Sydney - va s'ouvrir.

Elle va l'aider à se comprendre et le pousser à s'ouvrir aux autres.

Le road-trip dans lequel les jeunes vont s'engager est aussi très fort, avec une belle frayeur (tant pour les personnages que pour moi!).


Ce roman évoque des sujets plutôt lourds (handicap et discrimination, secret de famille, se sous-estimer, harcèlement moral et sexuel et même le deuil...), mais avec un certain recul et sans jamais tomber dans le pathos. Il s'agit de sujets d'actualité, qui sont traités avec réalisme.

Un personnage m'a marqué, celui de Mme BEER, la prof de français, qui est un symbole de ce que représente un bon professeur à mon sens. Elle est investie pour ses élèves, elle ne s'arrête pas aux simples apparences et cherche à les aider à se révéler.

Et mention spéciale à Zoé, qui m'a fait craquer par sa bonne humeur et son humour de petite fille!


La plume des auteurs est agréable à lire, c'est très fluide. On alterne dans les points de vue, ce qui donne du rythme à ces histoires, car oui il y a bien plusieurs histoires en une seule.

Il y a aussi les différents styles de présentation (mails, texto...) qui donnent du pep's à la lecture.


Un roman sur une quête d'identité, sur la recherche de soi-même, sur cette transition (parfois difficile) entre l'adolescence, les rêves d'enfants et la vie d'adulte avec sa réalité et ses désillusions.

Certains questionnements font échos à notre adolescence, c'est bon de se rappeler cette insouciance, parfois dangereuse, mais qui grave dans nos mémoires des souvenirs impérissables.


Comme le dit Sydney "il ne faut pas dire les choses, mais les faire sentir" et on peut dire que c'est tout à fait réussi. Merci pour cette bulle d'optimisme, de lien intergénérationnel et pour ce beau moment lecture riche en émotions.

Et en bonus, je crois que je vais réouvrir L'attrape cœur de Salinger!

Tu dis que ta belle-mère aurait aimé une famille normale. Reste à voir ce qu'est la normalité. Et sa normalité n'est sans doute pas celle des autres. On a tendance à nous imposer des modèles, à nous faire croire que la conformité est la condition au bonheur.
La vraie vie n'a rien d'un long fleuve tranquille et souvent nous réserve des surprises, bonnes ou mauvaises, que même le romancier le plus talentueux ne pourrait imaginer.

Comments


bottom of page