• Clem

Hello - Laura Trompette

Hello

Auteur : Laura Trompette Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (07/03/2018)

423 pages

Résumé : Auteur à succès, Emma L. Coste est publiée aux États-Unis pour la première fois et s'envole vers New-York. Là-bas, au détour d'une soirée banale, elle croise par hasard l'homme avec qui elle a partagé une partie de sa vie. La plaie est encore trop vive. Pourtant, cette collision n'est rien à côté des événements étranges qui commencent alors à se produire. D'une valise disparue aux lettres anonymes qui ne tardent pas de l'inquiéter, Emma saura-t-elle se défaire de l'étau qui se resserre autour d'elle ?


Qu'est-ce qu'une ou deux marches à regrimper, quand tu as déjà su gravir tout l'escalier ?

Avis :

J'avais repéré Hello/Asphyxie à sa sortie, car il avait fait pas mal de buzz sur bookstagram. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un concept assez original : Hello raconte l'histoire et le parcours d'Emma, qui est écrivain, et qui écrit un livre intitulé Asphyxie. Asphyxie est donc le livre qu'elle a écrit dans Hello.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Laura Trompette lors de la foire du livre de Brive, et je me suis laissée convaincre par le diptyque. Si ils peuvent se lire indépendamment l'un de l'autre, il est mieux, pour ceux qui souhaitent découvrir les deux, de commencer par Hello; moi qui avais prévu de lire Asphyxie, j'ai changé mon fusil d'épaule.

J'ai plutôt aimé ma lecture. Immergée dès le départ dans le quotidien et le choc émotionnel qu'Emma est en train de vivre, j'ai trouvé le récit de Laura Trompette vraiment fort. On ressent toute sa détresse, on voit son monde s'effondrer et on s'attache instantanément à elle. Projetée ensuite quelques années plus tard, nous retrouvons une Emma qui n'est toujours pas remise, mais qui a déjà fait un gros travail de deuil, et qui a su s'entourer d'amis en or.

Le sujet abordé est douloureux mais le texte de Laura transpire l'optimisme; on suit la reconstruction d'Emma grâce au soutien de ses proches et à tous les petits gestes quotidien qui lui permettent d'avancer. C'est une histoire de rupture et de trahison, mais c'est aussi un histoire d'amitié, de dépaysement, de travail sur soi et d'acceptation. De plus, nous sommes aux premières loges de l'écriture d'un thriller psychologique (Asphyxie), dans lequel Emma retranscrit une partie de son vécu et façonne des personnages dont elle est maîtresse; c'est une sorte d'exutoire pour elle, la dernière pierre à l'édifice de son émancipation. Il est intéressant de voir l'impact de sa propre existence sur ce qu'elle écrit. Je suis donc très curieuse de découvrir ce fameux roman.

Les amis d'Emma sont adorables et toujours présents pour elle, comme elle l'est pour eux. Ils sont un peu une seconde famille pour elle, dont les parents et la sœur sont dans d'autres pays. Son ex est clairement un c** et cela rend son attachement aveugle d'autant plus discutable. Ce qui est intéressant, c'est que le parcours qu'elle emprunte lui permet de voir, petit à petit, clairement les choses. Elle prend conscience que jusqu'à présent elle ne se rappelait que du meilleur, occultant le reste, s'oubliant parfois.

Si j'ai beaucoup aimé la profondeur psychologique du personnage, son questionnement constant et son attachement à ce qui faisait son couple, j'ai trouvé quelques longueurs parfois. J'ai trouvé qu'elle buvait beaucoup aussi !

Hello, c'est également de la musique (chaque chapitre porte un titre de chanson, et Emma écoute de la musique quasi en permanence), un peu de suspens (entre la copine bizarre de son ex et les lettres anonymes qu'elle reçoit, on se demande ce qui se trame) et des personnages dérangés. Petit retournement de situation sur la fin, qui ne me surprend qu'à moitié et qui sonne tout de même un peu rocambolesque.

Une histoire sympa donc, qui me laisse mitigée, car si certains passages m'ont énormément parlé, d'autres m'ont perdue, voire lassée. Malgré tout c'est frais, ça se lit bien et ça parle de premier amour, de trahison, de douleur, d'amitié, d'écriture et de chien. 


Je ne me couche pas de bonne heure, mais je perçois dans mon ventre une vague sensation qui lierait ces deux mots pour n'en faire qu'un.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout