• Clem

It's raining love ! - Emma Green

It's raining love !

Auteur : Emma Green

Éditeur : Editions addictives (07/02/2019)

434 pages

Résumé :

En allant se mettre au vert dans la campagne anglaise, Pippa espère fuir les casseroles qu’elle traîne malgré elle : son foutu ex qui l’a larguée en direct sur un plateau télé, sa mère poule qui n’a de cesse de la couver depuis vingt-quatre ans, et sa tripotée de sœurs sur qui elle ne peut jamais compter.


Alors que l’actrice londonienne vit son pire cauchemar – isolée du reste du monde, les talons aiguilles plantés dans la boue jusqu’au cou –, elle rencontre le British le plus arrogant, le plus égoïste et le plus charming qui soit. Petit problème : ils ne peuvent pas se supporter. Gros problème : Alistair Blackwood lui demande de l’épouser, de tout plaquer et de s’installer dans son manoir d’aristo. Pour de faux, juste pour une sombre histoire d’héritage et d’ego.


Une proposition qu’elle ne va pas pouvoir refuser…


Avis :

It's raining love est ma deuxième lecture du mois d'un livre de la #RAREPARIS2019; il dormait donc dans ma bibliothèque depuis 1 an et je l'ai en même temps qu'Auré. Nous avons donc pu échanger tout au long de notre lecture !

It's raining love confirme que la maison d'édition porte bien son nom, car soyons clair, les chapitres s'enchainent et on a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer ! On fait nos petites conjectures (qui se réalisent ou pas) et, si on sait, au fond de nous, que tout va bien se finir, on appréhende tout de même les épreuves à venir ! Il confirme également que les Emma Green sont une valeur sûre en terme de romance, parce que franchement, je suis plutôt du genre exigeante, et là, même si je n'ai pas eu le même attachement que pour les jeux ou Toi+moi, j'ai clairement passé un très bon moment !

C'est drôle, c'est piquant, c'est rythmé et c'est frais. Les personnages sont top, que ce soit Pippa et sa famille déjantée (bonjour les descriptions) ou Alistair et ses amis bien sous tout rapport. On commence, les pieds dans le plat, ou plutôt dans la boue, alors que Pippa s'exile pour fuir le scandale qui la frappe. Un peu longue à la détente, elle croit dur comme fer à son histoire de spa, et on commence à se poser des questions sur ses sœurs, responsables de la réservation ! Je pense que les auteures ont du beaucoup rire en imaginant cet endroit de rêve qu'est Finding Yourself; j'ai moi-même été séduite par la fan des Spice Girls !

Alistair est parfait dans son rôle d'homme fort et mystérieux. Sa part d'ombre lui confère un besoin de tout maîtriser et nous ne découvrons que par bribe ce qui l'a conduit à être si distant.

J'ai adoré la famille de Pippa, ce clan de 5 femmes en P, les petits pois de leur maman. Il y a une unité et un soutien infaillible entre elles. En même temps, elles sont toutes un peu boulet et Pippa les aime même si elle en a un peu honte.

Les dialogues sont parfois désopilants, au tac au tac. Alistair et Pippa jour parfaitement au jeu du chat et de la souris. Le vocabulaire est riche, les expressions variées (j'ai particulièrement apprécié l'herbe irritante).

Le gros boulet de l'histoire c'est clairement l'ex de Pippa, un c*****d fini qui cumule un peu toutes les casseroles. Ça ajoute un brin de difficulté au récit, même si parfois ça semble trop bien s'arranger.

It's raining love ça parle aussi de don d'organe et de campagne. La campagne par opposition à la ville, et plus particulièrement à Londres. La campagne si souvent dénigrée alors qu'il fait bon y vivre.

C'était vraiment chouette.




Posts récents

Voir tout