• Clem

Kamakura Diary 1 - Akimi Yoshida

Kamakura Diary - 1

Auteur : Akimi Yoshida

Éditeur : KANA (19/04/2013)

192 pages

Résumé :

Quand Yoshino, la deuxième fille d'une famille de trois sœurs, reçoit l'annonce de la mort de son père, elle est en train de se réveiller dans la chambre d'un garçon…

Le décès de ce père, qu'elle n'a plus vu depuis longtemps, à la suite du divorce de ses parents, ne l'émeut pas beaucoup…

Pourtant, cette nouvelle pourrait bien changer leur vie !


Avis :

Ce premier tome de la saga de mangas Kamakura Diary était dans ma bibliothèque depuis un certain swap de 2018. Le petit mot qui l'accompagnait disait "Kamakura Diary dépeint en légères touches la vie comme elle vient. Passe outre les dessins et laisse-lui sa chance".

Il est vrai que les dessins sont un peu simplistes, les personnages pouvant rappeler ceux des dessins animés de mon enfance. Il est aussi vrai qu'il faut lui laisser sa chance. Les dessins ne sont pas dérangeants, au contraire, on s'y fait vite et l'histoire de ces sœurs nous happe.

Kamakura Diary est une série terminée, en neuf tomes. J'ai énormément apprécie ce premier opus, qui nous familiarise avec Yoshino, Chika et Sachi, trois sœurs vivant ensemble dans une vieille maison de famille. Trois sœurs extrêmement différentes, aussi bien physiquement que par leur caractère. Yoshina, que l'on suit dès le départ, est la fêtarde, celle qui n'arrive pas à se poser sentimentalement et qui, inconsciemment sans doute, le vit très mal. Sachi, l'aînée, est posée et responsable, elle est un peu une maman de substitution; elle prend soin de ses sœurs, elle est celle qui a la tête sur les épaules. Et enfin Chika, la plus jeune, semble avoir une personnalité un peu fofole, conservant l'insouciance de celle qui se laisse porter par les autres.

Les trois filles ont vécu le même drame familial, mais aucune ne l'a perçu de la même manière. Ce passif a influé sur ce qu'elles sont devenues et l'annonce de la mort de leur père risque de faire ressurgir des choses.

Il y a énormément de dialogues dans ce manga, des bulles de textes dans tous les sens, des personnages sans filtres qui disent tout ce qui leur passe par la tête; nous sommes submergés d'informations mais cela rend l'histoire vivante. On ressent tout l'amour qui unit Chika, Yoshino et Sachi.

Et puis il y a Suzu. Suzu qui débarque brusquement dans leur vie et qui ressemble étrangement à Sachi malgré son jeune âge. Suzu qui a supporter des problèmes d'adultes alors qu'elle n'est encore qu'une adolescente. La dernière partie de ce premier tome lui est consacrée. Après Yoshino, nous découvrons donc plus en profondeur la petite Suzu.

La mangaka a réussi à créer des personnages originaux et attachants, elle évoque des sujets durs et pourtant très présents dans notre quotidien comme le deuil, la maladie ou encore l'abandon. Kamakura Diary a un goût de réalité et saura probablement parler, d'une manière ou d'une autre, à ceux qui se laisseront prendre entre ses pages.

Ce manga a été adapté en film (Notre petite sœur) que je ne manquerai pas de visionner après avoir terminé la série.

5 vues0 commentaire