top of page
  • Photo du rédacteurClem

L'instant présent - Guillaume Musso

L'instant présent

Auteur : Guillaume Musso

Éditeur : POCKET (01/03/2016) 435 pages

Résumé :

Pour payer ses études d’art dramatique, Lisa travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. En apparence, il a tout pour plaire. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Deux ans plus tôt, il a hérité de la résidence de son grand-père: un vieux phare isolé dans lequel une pièce a été condamnée. Malgré sa promesse, il a choisi d'ouvrir la porte, découvrant une vérité bouleversante qui lui interdit de mener une vie normale.

Sa rencontre avec Lisa va tout changer et lui redonner une raison d'espérer. Dès lors, Arthur et Lisa n'ont qu'une obsession, déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps


Avis :

La dernière épreuve du challenge #BookLanta consiste à lire des livres qui sont dans les PAL des organisatrices. L'instant présent est un livre que j'ai en commun avec Emilie et qui me permet de découvrir ce roman suspense qui attend depuis un certain temps dans ma bibliothèque ! Cela fait un moment que je n'avais pas lu de Musso et cette expérience a été en deux temps.

La première page met tout de suite dans l'ambiance : avec ce père qui donne un leçon de confiance à son fils, de manière plutôt brutale. La relation entre Arthur et son père sera des plus étranges qu'on se le dise. Même si Arthur s'est toujours débrouillé seul dans la vie, comme le lui a enseigné son père, et qu'il n'entretient plus vraiment de relation avec sa famille depuis le décès de sa mère, on devine le besoin de reconnaissance paternelle qui le ronge. Cela rend d'autant plus difficile d'accepter ce qu'il va lui arriver par la suite, plus ou moins poussé par les conseils de ce père absent.

Si je me suis lancée dans ma lecture sans avoir lu le résumé au préalable, j'ai assez facilement deviné quelle était la "vérité" derrière la porte. Ou, tout du moins, la vérité que l'on nous laisse voir. Si, au fil des expériences vécues par Arthur, nous en apprenons plus sur son étrange destin, aux allures fantastiques, nous sommes dans l'attente du dénouement. Que va-t-il se passer quand il aura accompli toutes ces épreuves qu'il subit bien malgré lui ? Nous sommes malmenés, au cours de 24 années qui défilent sous nos yeux; 24 années qui ne nous permettent finalement pas de connaître Arthur, pantin dans sa propre vie. Arthur que l'on prend en pitié car ce qui lui arrive est tellement dur, et en même temps que certains aspects de sa personnalité, comme sa jalousie et sa possessivité nous rendent moins sympathique.

J'ai beaucoup aimé la figure du grand-père, toujours présent, quelles que soient les circonstances, pour épauler son petit-fils et essayer d'alléger ses souffrances. C'est, je pense, le personnage que j'ai préféré dans cette course contre la montre.

On ne peut pas réellement dire que l'on sent monter une pression quelconque, mais on est curieux oui : comment cela va-t-il finir ? Les années défilent et les pages se tournent, le texte et fluide, entrainant, et nous fait revivre les moments clés des 30 dernières années; musique, politique, en passant pas les attentats au World Trade Center. Une lecture agréable certes, mais pas transcendante.

Le deuxième temps, c'est la dernière partie. La dernière partie et la VRAIE vérité. Une vérité qui remet tout le roman en perspective et surtout qui émeut énormément. Une vérité qui m'a marquée, qui m'a fait revoir mon avis sur ce roman. Une vérité qui me fait dire que ce n'est pas une fin décevante, et surtout, qu'il faut profiter de l'instant présent au maximum.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page