• Nadge

L'Obscur Passeur - Denis Labbé

L'Obscur Passeur - Denis Labbé


Auteur : Denis Labbé

L'Alsacienne Indépendante

Parution : Septembre 2020

Note : 4 / 5

390 pages

Résumé éditeur :

Lorsque le passé et le présent s’entrechoquent, le monde est menacé. Reprenant conscience des siècles après son arrivée à Bavay-la-Romaine, le démon Orcus tente de récupérer sa place dans une société qui lui est étrangère. Pour retrouver sa gloire d’antan et sa douce Flavia, il compte sur l’écrivain Louis Peirotes. Ravivant son culte à travers le roman de Louis, il dispose désormais de l’énergie nécessaire à ses desseins.

Quelle terreur va-t-il provoquer chez ceux qui s’opposeront à lui au Ier siècle et de nos jours ?

Avec L’Obscur Passeur, partez à la rencontre d’un redoutable démon à Bavay-La-Romaine !

Si vous appréciez les références historiques, ce roman saura vous ravir.

Avis lecteur :

J'ai été assez intriguée par ce roman mêlant fantastique et histoire, et attirée par une superbe couverture.


On alterne entre deux époques, d'un côté au temps des romains, avec leurs dieux et la conquête de nombreuses contrées aux cultes différents, avec notamment la jeune Flavia (affranchie au fort caractère, personnage auquel je me suis attachée) et la période actuelle, avec Gil (l'archéologue), Louis (l'écrivain en mal d'inspiration, tourmenté par ses cauchemars) et Alice.

Quel lien antre ces deux histoires et ces personnages : un dieux Etrusque, un Passeur, Orcus, qui tourmente les damnés avec leurs pires peurs, vit (ou survit) depuis des siècles et qui veut retrouver son ancienne puissance, portée par ses fidèles.

Je n'en dirais pas plus, mais le lien se découvre au fil des pages et des faits inquiétants qui se produisent.

Le lecteur est tenu en haleine jusqu'au bout par des coïncidences qui n'en sont pas vraiment.

Cette alternance (je dirais presque cet effet miroir) met d'ailleurs beaucoup de rythme au roman, même s'il faut patienter quelques chapitres avant que tout se lance réellement.


Je félicite l'auteur pour ces recherches, on sent très clairement le côté très documenté de l'histoire, avec les différentes religions et les coutumes, les lieux. Petit bémol, il y a peut être trop de références justement, par moment je me perdait un peu (notamment avec des noms un peu compliqués). Je souligne aussi une plume et un vocabulaire très riches, et une bonne description des lieux et des personnages.


Une ambiance un peu lourde, confuse au début qui plante le décor... un savant mélange entretenu par l'auteur jusque dans la façon de numéroter les chapitres (le chapitre 2 est suivi du chapitre II). J'ai été un peu perturbée au début par ce jeu et l'alternance d'époques jusqu'à ce que je commence à comprendre le fil rouge.


J'y ai vu une critique des croyances par des extrémistes, qui sous couvert d'un Dieu (parfois égoïste), s'attribuent des pouvoirs ou des droits sur les autres. Et leurs dérives, mises en avant par le poids de la parole comme dans certaines sectes (le poids des mots).


En résumé, un bon thriller original entre histoire/mythologie et fantastique. Angoissant dès les 1ères pages, on découvre les différentes connexions qui tissent une véritable toile d'araignée, entre mythes et légendes entre réalité et fiction et entre passé et présent.

Vous laisserez-vous emporter par Orcus?

Sans moi et mes semblables, l'harmonie du monde n'existerait pas. Car celle-ci résulte de la tension instable entre ses contraires. Pas de bien sans le mal. Pas de vie sans mort. L'une ne va pas sans l'autre, à tel point quel forment les deux faces d'une même pièce.
Quelque chose existe à partir du moment où l'on y croit.

Posts récents

Voir tout