top of page
  • Photo du rédacteurClem

L'ombre du crépuscule - Rachel Caine

L'ombre du crépuscule

Auteur : Rachel Caine Éditeur : L'ARCHIPEL (19/08/2021)

399 pages

Résumé :

Gwen est parvenue à se débarrasser de son ex-mari, le sérial killer Melvin Royal, et à sauver ses enfants. Mais elle continue de subir le harcèlement de ceux qui refusent de la croire étrangère aux crimes de Melvin.

Gwen espérait désormais vivre sans se cacher, c'est de nouveau impossible. C'est alors qu'une inconnue l'appelle. Marlene sent planer au-dessus d'elle une menace latente.

De fait, quand Vee, 15 ans, la fille de Marlene, contacte à son tour Gwen, elle lui annonce que sa mère est morte - et qu'elle est la prochaine sur la liste…

Gwen se rend alors à Wolfhunter. Mais, dans cette sombre bourgade, chacun peut aisément échapper à la lumière.


Avis :

A l'automne, mon immanquable, en lecture commune avec Armelle, c'est le nouveau tome de la série Stillhouse Lake. Il s'agit ici du troisième tome de la saga : L'ombre du crépuscule et, vu les évènements de la fin du second volet, on serait en droit de se demander si ce n'est pas le tome de trop. J'ai donc démarré ma lecture avec l'empressement de retrouver Gwen, Sam et les enfants, mais également avec une petite appréhension quant à la direction que Rachel Caine allait donner à son roman.

Alors, tome de trop ? Il n'en est rien ! Si la première partie du récit est plutôt lente, rappelant plus ou moins discrètement ce qu'il s'est précédemment passé, Rachel Caine tisse une ambiance qui prend aux tripes entre animosité et révolte. La seconde partie, quant à elle, ne nous laisse pas souffler, enchainant rebondissement sur rebondissement !

L'auteure alterne toujours les points de vue entre les différents protagonistes : Gwen, Sam, mais aussi Lanny à qui l'on donne de plus en plus la parole et même Connor. Malgré le désir de Gwen de protéger au maximum ses enfants, elle ne peut pas les tenir plus longtemps à l'écart, d'autant plus qu'ils montrent la même force de caractère que leur mère et un entêtement à prendre part à l'action. Tous les quatre font front ensemble, unis contre les autres et c'est ce qui fait leur force.

Et pourtant… pourtant on sent que Sam cache quelque chose, mais on ne sait pas quoi, ce qui génère une certaine frustration. Rachel Caine insiste beaucoup sur ce secret et le lecteur n'a qu'une envie : secouer Sam pour qu'il se livre ! Il faut dire que L'ombre du crépuscule n'épargne pas cette cellule familiale recomposée; dès le départ, Gwen se retrouve mise en porte à faux alors qu'elle souhaitait simplement s'exprimer pour que ses enfants puissent vivre "en paix". Rachel Caine nous prend par les sentiments, nous rendant aussi impuissant et démunis que Gwen; révoltés par la méchanceté et la bêtise des gens. Dieu que j'ai bouilli durant ces premiers chapitres !

Tout peu paraitre un peu gros, exagéré, rocambolesque - certaines scènes sont d'ailleurs dignes d'un film d'action; mais j'avoue que c'est diablement efficace ! Chaque action ou décision est murement pesée, Gwen n'agit jamais à la légère et, si elle se retrouve toujours entrainée, malgré elle, dans des situations extraordinaires (on dirait presque qu'elle cherche les ennuis), elle a une grande capacité d'adaptation.

Ici, on se retrouve embarqués dans un village où tout le monde à l'air louche ! Rachel Caine entretient le suspense, et on se demande vraiment comment les différentes intrigues vont se rejoindre. A l'instar de Sam et Gwen, on ne sait pas à qui se fier et l'auteure nous réserve bien des surprises !

Si il y a beaucoup d'action, on trouve également des moments hyper émouvants dans ce roman ! J'ai adoré retrouver les personnages et les interactions qu'ils ont les uns avec les autres. Il s'est établit une sorte de routine et ils se sont installé dans un quotidien confortable et rassurant qui est rapidement réduit en poussière. J'ai beaucoup aimé voir l'évolution de Lanny et Connor, ainsi que celle de leur relation, qui a été mise à mal dans le précédent opus.

Encore une fois Rachel Caine décrit les ravages d'une propagande lancée à l'encontre d'innocents et nous fait passer par toute une palette d'émotions ! La fin de cet opus est palpitante et j'ai refermé mon livre avec un sentiment de satisfaction… et surtout l'envie de savoir ce qu'il va advenir des Proctor/Cade (l'épilogue laissant entrevoir une certaine stabilité… ou pas) !


Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page