• Clem

La balade de l'enfant gris - Baptiste Beaulieu

La balade de l'enfant gris

Auteur : Baptiste Beaulieu

Éditeur : LE LIVRE DE POCHE (21/02/2018)

384 pages


Résumé :

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit. C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital. C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils. Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres. Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.


Avis :

Une amie m'a prêté La balade de l'enfant gris il y a deux ans je crois (pardon Elise) et ce n'est qu'à l'occasion du challenge #BookLanta, pour cette épreuve où il fallait lire un livre dont le titre contient une couleur, que je l'ai enfin ouvert !

Je connaissais déjà un peu la plume de Baptiste Beaulieu, à travers son blog ou ses publications sur les réseaux sociaux. Une plume que j'apprécie, une plume qui aborde toute sorte de sujets d'actualité avec passion, qui prend position, apprend de ses expériences et les fait partager. Et au bout de la plume, il y a l'homme que j'affectionne particulièrement pour sa gentillesse et son engagement.

Qu'elle n'a pas été ma surprise de ne pas apprécier ce roman. Je ne m'attendais pas du tout à ce que j'ai découvert entre les pages de La ballade de l'enfant gris. Ballotée entre les découvertes de Jo', ce jeune interne en médecine qui prend les choses très à cœur, et une revue du passé à travers un décompte jusqu'à la déchirure. Le déchirure, ce fameux jour qui a changé à jamais la vie de Jo'.

Mon esprit cartésien a eu beaucoup de mal à accepter la réflexion fantasmagorique de l'auteur et la détresse de Jo'. Puis, à naviguer entre passé et présent, dans cette course à la recherche des origines de l'enfant, dans cette course à la (re)découverte de la nature humaine, de la vie et de la mort. La ballade de l'enfant gris est un roman qui fait beaucoup cogiter, qui remet en question beaucoup de choses tellement incertaines; pas nécessairement le genre de lecture dont j'avais besoin en ce moment en fait.

A travers ces mots, Baptiste Beaulieu analyse, réfléchit, essaie de comprendre. Mais comment comprendre l'incompréhensible, comment comprendre certains comportements, souvent inculqués dès l'enfance ? Comment cautionner certains mots durs que l'on peut malheureusement entendre dans notre réalité ? Il crée également une attente, attente qui pousse à savoir ce qu'il s'est passé, comment Jo' et No' (son petit patient, qui n'est en réalité même pas son patient, mais qu'il a pris en affection) en sont arrivés là; comment la mère de No' est ce qu'elle est.

Et j'ai été surprise. Si j'avais envisagé l'origine de la conception de No', je n'avais absolument pas compris tout le reste. Tout le reste qui amène à reconsidérer, pour enfin comprendre le roman dans son ensemble. Cette histoire est grise, à l'image de l'enfant. Elle est dure; malgré tout, on y découvre quelques nuances de couleur, qui nous laissent entrevoir tout l'amour qu'elle contient.

5 vues0 commentaire