top of page
  • Photo du rédacteurClem

La tresse - Laëtitia Colombani

La tresse

Auteur : Laetitia Colombani

Editeur : LE LIVRE DE POCHE (30/10/2019)

240 pages


Résumé :

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité. Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.


Avis :

Encore un livre que ma maman a adoré : elle a même acheté la version album illustré qu'elle a lu à mes enfants. Un livre que j'avais depuis la Foire du Livre 2021 et que je sors aujourd'hui pour participer aux challenges #déliredété et #voilàlété pour la catégorie auteure française.

C'était une lecture risquée. En effet, inconsciemment, j'en attendais beaucoup étant donné les échos que j'en avais eu. Pour autant, je ne savais pas à quoi m'attendre.

Le roman n'est pas très épais, il nous entraine sur les traces de trois femmes extrêmement différentes. Classe sociale, situation géographique, situation familiale ou encore religion, tant de points qui séparent les trois personnages féminins de La tresse. Pourtant, chacune de leur histoire est touchante, voire criante d'injustice. Chacune de leur histoire, à différents niveaux, montre les difficultés que peuvent avoir les femmes à trouver une place équitable dans des sociétés majoritairement patriarcales: Giulia, pour laquelle le mariage peut sembler la seule solution; Smita qui rêve d'une vie meilleure pour sa fille; ou encore Sarah, pourtant femme d'affaire accomplie, qui doit travailler deux fois plus que ses collègues masculins pour espérer rester à leur niveau hiérarchique. Chacune de leur histoire montre également une femme volontaire et pleine de ressources.

Laëtitia Colombani a une plume captivante. Elle capture le lecteur dans le quotidien de Giulia, Smita et Sarah, lui faisant ressentir tout ce qu'elles traversent. Les phrases sont courtes, percutantes et, à chaque fin de chapitre, nous quittons à regret l'une des trois femmes pour en retrouver une autre. Nous souffrons avec elles, comme nous espérons ou voyons le futur brutalement changer avec elle.

Une question se dessine rapidement… qu'est-ce qui peut lier ces trois femmes ? En effet, malgré quelques interludes sur l'art de tresser/tisser, aucune relation ne semble exister entre les histoires que nous conte l'auteure. Le lien émergera finalement, apportant une autre saveur au roman, le trait-d'union entre toutes les pages.

C'est un roman pour lequel j'avais beaucoup d'attentes. Un roman qui, une fois la dernière page tournée, saura m'habiter quelques temps encore.

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page