top of page
  • Photo du rédacteurClem

Le papillon de Jade - Ellie Ariny

Le papillon de Jade - Livre III

Auteur : Ellie Ariny

Editeur : AUTO ÉDITION (05/04/2023)

488 pages

Résumé :

Chine, 17e siècle

Jade s’est éloignée du palais afin de poursuivre sa grossesse à l’abri des rumeurs et protéger son fils des périls de la cour impériale. Mais lorsque le danger les rattrape et que l’identité mystérieuse du père jette le doute sur la ligne de succession, elle se voit obligée de faire face à une terrifiante réalité ; les ennemis de l’empereur n’hésiteront pas à utiliser son enfant dans la course au trône.

Existe-t-il un moyen pour Jade de sauver les siens sans perdre ce qu’elle a tant lutté pour construire ? Quel sera le prix à payer pour sa loyauté ? Poussée dans ses derniers retranchements, Jade devra s’engager dans un ultime voyage et jouer le tout pour le tout afin de protéger ceux qui lui sont chers.


A présent que ce jour était arrivé, je ne pouvais m'empêcher de me sentir ridiculement petite. Un misérable caillou cherchant à déloger de sa route un chariot aussi gros qu'une maison.

Avis :

Bientôt un an que ce tome 3 attendait dans ma bibliothèque puisque je l'avais acheté à sa sortie. Pourtant, je n'avais pas encore pris le temps de m'y plonger… Ma lecture du second opus datait de mai 2021. Presque 2 ans. Et je vous avoue que j'ai un peu paniqué à l'idée de reprendre le fil du récit, avec ses complots et ses noms étrangers. J'ai pensé que je n'arriverais jamais à tout resituer correctement. Pourtant le retour en Chine Impériale, sous la dynastie Ming, se fait tout naturellement. Ellie Ariny rappelle avec discrétion - de manière que je ne pense pas que ça gène un lecteur qui enchainera les tomes - la plupart des faits qui se sont déroulés dans les volets précédents et nous nous refamiliarisons très vite avec les personnages.

J'ai tout autant aimé Le papillon de Jade que ses petits frères. Quel bonheur de voir Jade, mais aussi Xaoli et Yexi, grandir et tracer leur chemin du mieux qu'ils le peuvent, tombant, souvent, se relevant, et surtout comptant sur les autres, toujours. Si, plus d'une fois, on peut avoir du mal à comprendre les choix de Jade, systématiquement, l'autrice nous les rend acceptables, détaillant les raisons, fouillant les sentiments, insistant sur ce besoin de protéger les siens, mais aussi de s'assurer une existence confortable.

Si l'on sait que Jade, la narratrice, qui se confie à nous comme à un journal, survit à tout ce qu'elle est amenée à traverser (il faut bien qu'elle soit vivante pour nous conter sa vie), rien n'est moins sûr concernant ses compagnons. Ainsi, alors qu'encore une fois, Ellie ne les épargne pas, on ne peut s'empêcher d'appréhender ce qui pourrait leur arriver. Le papillon de Jade est fluide, prenant et instructif. La lecture est extrêmement agréable; les personnages, que l'on connait maintenant depuis plusieurs années, nous sont si familiers qu'on a presque l'impression de faire partie de leur foyer. Le lien qui les unit est très précieux et l'on se prend à leur espérer un futur moins chaotique. Encore une fois stratégie militaire et manigances en tout genre sont au cœur de l'intrigue, pour notre plus grande plaisir !

J'ai beaucoup aimé passer de l'autre côté de la grande muraille et découvrir d'autres coutumes. A l'instar de Jade, on pourra noter les différences, notamment pour les femmes, qui existent entre les deux cultures dont parle l'autrice.

On est face à un roman qu'on peut difficilement lâcher, dans la lignée des précédents. Très peu de temps morts, des choix inattendus, des éléments de la culture Chinoise ou de stratégie militaire rendus accessibles et pas du tout ennuyeux (ça se fond parfaitement dans la narration). Il clôture à merveille cette trilogie dépaysante qui me donne clairement envie d'en savoir plus sur la Chine Impériale et sur la Générale Qin, qui aura retenu mon attention autant que celle de Jade.

La trilogie de Jade est un must read pour tous les fans de roman historique ou tout simplement d'aventure. Un bijou de l'autoédition.


L'autrice clôture son livre avec quelques justifications en remerciements… mais aussi un lexique des personnages et un petit aide de prononciation. La seule chose qui manquerait peut être est une carte pour mieux de repérer.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page