top of page
  • Photo du rédacteurClem

Les ombres de Big Ben - Michelle Salter

Les ombres de Big Ben

Auteur : Michelle Salter Editeur : L'ARCHIPEL (09/02/2023)

372 pages

Résumé :

Londres, 1920. Pour la première fois, deux femmes s'affrontent pour devenir députée. À cette occasion, la journaliste stagiaire Iris Woodmore revient dans le quartier de la Chambre de la Communes – un lieu douloureux pour elle.

Six ans plus tôt, sa mère y est morte en se noyant dans la Tamise en marge d'une manifestation de suffragettes. Non loin de Big Ben, un homme révèle à Iris que sa mère n'est pas tombée par accident – elle a sauté.

Bien décidée à découvrir la vérité, Iris mène l'enquête. Tous les indices semblent converger vers Crookham Hall, la majestueuse demeure de Lady Timpson... l'une des candidates à l'élection. Une honorable façade, qui semble cacher bien des secrets.

Mêlant enquête policière et récit historique, ce roman est aussi celui du combat des femmes pour leurs droits dans l'Angleterre du début du XXe siècle.


Avis :

Une histoire pleine de mystère à cheval sur deux périodes avec un lien passé / présent ? Il n'en fallait pas plus pour m'appâter et me donner envie de découvrir Les ombres de Big Ben; d'autant plus que le thème des suffragette m'intriguait beaucoup.

Après un prologue énigmatique, j'ai découvert un récit dense qui entre directement dans le vif du sujet : années 20, élection des députés, différents partis, suffragettes, nombreuses allusions géographiques. Beaucoup d'informations qui ne parlent pas forcément. Une lecture un peu laborieuse sur cette première partie. Le point fort : Iris ; l'héroïne aux idées modernes, journaliste à la gazette locale, vêtue de pantalons. Iris est une jeune femme à laquelle on s'attache facilement, autant par son décalage avec les filles de la société, dont certaines participent encore au bal des débutantes, que pour son vécu. Iris est à cheval entre deux mondes, anciennes traditions et modernité, et cherche à comprendre le décès de sa mère, survenu des années plus tôt lors d'une action des suffragettes. À travers son regard, nous découvrons le combat des femmes pour obtenir le droit de vote. Ce roman est résolument féministe, il est témoin du changement qui s'opère en Grande-Bretagne au sortir de la guerre. Il évoque également le fossé des classes entre les jeunes combattants vivant dans la misère et l'élite du pays prête à tout pour s'enrichir d'avantage.

Malgré son rythme plutôt lent, Les ombres de Big Ben maintient l'attention du lecteur en accumulant les questions et les révélations sur l'action menée par la mère d'Iris. Au même titre que l'avancée des élections, l'enquête de la journaliste sur cet événement devient un fil de l'intrigue.

Le dénouement est stupéfiant. Pas du tout ce à quoi je m'attendais et j'avoue que c'est plutôt une bonne surprise. Quand les violences faites aux femmes s'ajoutent à la lutte des classes et à la préservation de l'environnement, nous constatons qu'il ne faut pas se fier aux apparences mais que, pourtant, celles-ci sont tenaces.

Une société en pleine mutation, dans laquelle richesse, pouvoir et sensationnel prime sur le bien être humain et qui, on le constate avec effroi, pourrait tout à fait être d'actualité !



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page