• Clem

Ne la quitte pas du regard - Claire Allan

Ne la quitte pas du regard

Auteur : Claire Allan Éditeur : L'ARCHIPEL (08/04/2021)

366 pages

Résumé :

« Ne crois pas tout ce qu’il raconte » : un simple mot laissé dans son casier à l’hôpital, et c’est le doute qui s’insinue dans l’esprit d’Eli, une infirmière enceinte de sept mois. Simple plaisanterie de mauvais goût ou véritable avertissement ? Le message fait-il allusion à son mari, Martin, qu’elle sent plus distant depuis sa grossesse ? Un deuxième message lui parvient bientôt, plus explicite mais surtout plus inquiétant… Puis les menaces se précisent… Dans l’ombre, depuis tout ce temps, quelqu'un semble l’épier. Quelqu'un qui souhaite plus que tout devenir mère… et le rester.


Avis :

La couverture toute simple et le résumé un poil angoissant ont tout de suite éveillé mon intérêt. J'étais à la fois curieuse et angoissée de découvrir ce thriller qui touche à une fibre sensible : celle de la maternité. C'est une nouvelle lecture que j'ai pu partager avec Armelle; cette dernière m'a rapidement mis la puce à l'oreille quant à l'un des personnages de l'intrigue. J'ai alors enfilé mon costume de détective pour chercher à corroborer son hypothèse, qui se confirmait de plus en plus au fil des pages.

Le fil narratif est extrêmement bien construit, alternance de courts chapitre du point de vue de Louise, cette femme pieuse qui épie dans l'ombre afin de récolter ce qui lui revient de droit, et d'Eli(ana), infirmière en soin palliatifs, enceinte de 7 mois qui vit très mal sa grossesse. Puis, vient s'ajouter la voix d'Angela, la maman d'Eli; une maman à la possessivité dérangeante qui est prête à sortir les griffes pour défendre sa fille.

L'atmosphère est angoissante, le harcèlement que subit Eli ajoutant au malaise. Si cette dernière se laisse facilement convaincre des accusations portées contre son mari (trop peut être ?), un doute subsiste et la présence réconfortante, puis de plus en plus envahissante d'Angela ne fait que le conforter. Qui donc a intérêt à proférer de telles accusation ? Eli, déjà coutumière de nausées régulières va, peu à peu, voir quotidien virer au cauchemar et ne plus savoir à qui se fier. Sous ses abords de femme subissant sa grossesse, stressée par les lettres anonymes qu'elle reçoit, elle reste pourtant lucide et prête à accepter toute explication rationnelle se présentant. Femme de caractère, indépendante, elle reste aussi très attachée à son mari et à ce qu'ils ont construit ensemble.

A travers ce thriller psychologique, Claire Allan évoque le sujet tabou de la maternité à travers Eli. En effet, cette dernière a du mal à s'attacher à son bébé, et se culpabilise d'agir de cette manière. Elle n'ose pas en parler à ses proches, craignant un jugement de leur part, elle même se pensant "anormale". L'auteure évoque également la difficulté à procréer, à travers le parcours de Louise, qui désire par dessus tout être mère.

La seconde partie du roman, alors que la lumière est faite sur les différents protagonistes pour le lecteur, est particulièrement intense. Eli navigue toujours dans le flou et commence doucement à comprendre qui la harcèle et pourquoi. Le côté manipulateur, calculateur et sans scrupule du maître chanteur est tout bonnement choquant ! Ce dernier perd lentement le contrôle de son plan, dépassé par sa joie malsaine de voir sa machination aboutir. Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est sa certitude, à tout moment, d'être dans son bon droit, de faire ce qu'il fait parce que c'est ce qui doit être fait, parce que c'est ce qu'il mérite et que Dieu le lieu accorde.

Un thriller qui fait bien son job et m'a laissée les yeux brillants même si, d'une certaine manière, tout est bien qui finit bien.

Posts récents

Voir tout

© 2017 YouCANread. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round
  • Instagram - Black Circle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Noir Icône Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now