• Clem

Père & fils, 1 - Mi Tagawa

Père & fils - 1

Auteur : Mi Tagawa

Éditeur : EDITIONS KI-OON (10/03/2016)

188 pages

Résumé :

Torakichi, herboriste itinérant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n'a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro… A la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d'emmener le petit garçon avec lui sur les routes ! Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n'y connaît rien aux enfants et est loin d'être un père modèle… Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l'aideront-ils à renouer le lien perdu avec son fils ? Laissez-vous attendrir par le duo père-fils le plus improbable du manga ! Mi Tagawa décrit avec une grande délicatesse les joies et les peines de ses héros hors du commun. Avec son trait fin et minutieux, l'auteur nous entraîne dans un voyage à travers le Japon traditionnel. Quelque soit l'époque, la paternité s'apprend à petits pas !


Avis :

Ce manga est dans ma bibliothèque depuis 2018, il y est arrivé suite à l'unique swap auquel j'ai participé et grand bien m'a pris de le sortir pour le #BookLanta !

Il s'agit d'une série en 8 tomes qui est terminée, ce qui est un plutôt un bon point car on sait dans quoi on s'engage.

Si le début m'a semblé assez particulier, j'ai finalement apprécié ma lecture. On y découvre Torakichi, un herboriste ambulant qui distribue des remèdes aux personnes trop éloignées de la ville. Ce dernier a des allures de gaffeur, des réactions parfois improbables et il est surtout dépassé par ses responsabilités vis à vis de son fils. Shiro, 4 ans, est clairement le point fort du manga; avec sa bouille à croquer, le petit garçon orphelin de mère ne peut qu'émouvoir, et ses craintes de se voir séparer de son père ne nous font que l'apprécier d'avantage. Certes il pleure énormément, et les ouiiiins parasitent un peu l'intrigue, mais il faut avouer que ses journées ne sont pas de tout repos et qu'entre l'abandon de son père et le décès de sa mère il a vécu son lot de difficultés au cours de sa petite existence.

La relation père / fils, tout juste naissante, tâtonnante, évolue au fil du récit, s'intensifie. On voit la détermination d'un père à être là pour son fils, à rattraper ses manquements passés. Mais conjuguer travail sur les routes et éducation d'un enfant en bas âge n'est pas mince affaire. C'est à la fois drôle, touchant et délicat.

J'ai beaucoup aimé les rencontres que fait Torakichi au gré de ses déplacements, ces personnes qu'il visite chaque année, à la même période, et avec lesquelles il tissent des liens vraiment forts.

J'ai aimé l'aspect botanique, la connaissance des plantes et de leurs vertus, qu'il transmet à son fils. Shiro, en parfait petit élève, est extrêmement curieux et avide de nouvelles découvertes.

Dans ce premier tome, nous effleurons les personnages, leur vécu, et nous avons indubitablement envie d'en savoir plus.