top of page
  • Photo du rédacteurClem

Peerless - Lucie Bernard

Les ombres de Ménélir - 1

Peerless

Auteur : Lucie Bernard

L'ALSACIENNE INDÉPENDANTE (20/09/2021)

416 pages


Résumé :

« Les pires ténèbres ne sont pas forcément les plus apparentes. Quand sonnera l’heure de votre trépas, seule l’indulgence d’un cœur répudié pourra vous sauver. »

Aux confins de l’univers de Ménélir, les cris stridents d’un nourrisson retentissent dans la nuit. Blafarde, la petite Peerless ne ressemble en rien aux Oflyries colorés. Cette différence est loin de plaire à ce peuple aux mentalités étriquées. Malgré son jeune âge, sa sœur, Ylanys, va tout faire pour la protéger… jusqu’à ce que le destin les sépare.

Quel sort sera réservé à Peerless ?


Avis :

Je connaissais Lucie Bernard en tant que chroniqueuse puisque je la suis depuis un certain temps déjà, et j'apprécie particulièrement ses avis toujours très fouillés. Je prends enfin le temps de découvrir Lucie Bernard auteure et une chose est sûre, sa plume est tout aussi précise pour conter ses propres histoires que pour nous parler de celles des autres.

Je vous invite à découvrir son blog ici.

Le récit de Lucie est prenant, son univers très complet et ses personnages tout en finesse. Le vocabulaire employé est riche et diversifié, quelquefois un peu surprenant, il donne un attrait certain à la lecture. Le texte est accompagné d'une jolie carte de Ménélir, qui nous permet de nous situer tout au long des aventures de Perless et Ylanis.

Ce tome est un tome d'introduction, qui nous permet de faire connaissance avec les personnages, poser le décor, avoir un aperçu du monde et des différentes races qui le peuplent, de leurs habitudes de vie et de leur Histoire. Il met en scène des personnages assez nuancés et d'autres très ancrés dans leurs certitudes. Des personnages pas forcément très sains d'esprits (c'est en tout cas l'impression que certains donnent) qui sont naturellement enclins à faire du mal aux autres, plus poussé par la recherche de leurs propres intérêts que par la sécurité du peuple. Bien sûr, ils ont parfois un passé difficile, comme Hyrménia qui a vécu tout sa vie dans l'ombre d'une prophétie, confinée dans un château; mais ne dit on pas qu'on est maitre de ses propres choix ? Ainsi, si elle est attirée par le pouvoir et la souffrance des autres, il n'y a pas que son passé en cause. C'est un choix très intéressant de la part de l'auteure, que de faire de ces "méchants" des personnages de premier ordre, le lecteur assiste, aux premières loges, à l'étendue de leur démence ainsi qu'aux réactions surprenantes qu'ils peuvent parfois avoir.

Dans Les ombres de Ménélir, différentes quêtes s'entremêlent : certains sont à la recherche de leurs origines, d'autres d'un proche disparu, d'autres encore de sensations fortes, de batailles, de pouvoir. Mais au fond, on se rend compte que chacun se recherche un peu soi-même.

Les sentiments développés par les personnages sont parfois contradictoires, on perçoit toute l'ambigüité de certaines situations : le bourreau poussé par l'admiration, l'assassin tiraillé par la curiosité ou encore l'innocente jeune-fille révoltée. Ce bouillonnement les rend instables et le lecteur ne sait pas à quoi s'attendre. Au fil du récit, Lucie Bernard sait nous surprendre avec des créatures peuplant sont univers ou des retournements de situation inopinés; l'intrigue en devient de plus en plus prenante et, la conclusion de ce premier tome nous laisse dans l'expectative.

J'ai beaucoup aimé les descriptions des scènes de combats, qui sont très visuelles, tout comme l'importance des chevaux dans ce premier opus. Que ce soit pour évoquer les batailles ou les équidés, les termes sont précis et savamment employés. Les relations existantes (je pense à Zuka et son père) ou qui se tissent (là je pense notamment à Edhen et Ylanis) sont vraiment réalistes et nous permettent de nous attacher à certains personnages, tout en sachant que rien n'est noir ou plus, même les "gentils" sont susceptibles de prendre un mauvais chemin.

Au final, il n'y a pas réellement de point négatif en ce qui concerne la plume de l'auteure et l'univers riche et original qu'elle a imaginé; il s'agit d'un très bon roman. Toutefois, et c'est une question de perception, de moment de lecture aussi probablement, il m'aura manqué un petit quelque chose pour pouvoir pleinement le savourer. Par contre, comme je l'ai mentionné, l'intrigue étant de plus en plus prenante au fil des passages et des révélations, je pense que le second tome risque d'être explosif et j'ai hâte d'en savoir plus !

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page