• Clem

Perdue et retrouvée - Cat Clarke

Perdue et retrouvée

Auteure : Cat Clarke

Éditeur : R-jeunes adultes (23/04/2015)

414 pages

Résumé : Une enfant kidnappée. Une famille déchirée. Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux. Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie. Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison… C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n'était que le début d'un autre ?


Avis :

Le résumé de Perdue et retrouvée m'avait complétement séduite à sa sortie. Lorsque j'ai eu l'occasion de rencontre Cat Clarke à Livre Paris, j'ai craqué. Pourtant, ce n'est que plusieurs années plus tard que je m'y plonge. Est-ce le résumé qui est trompeur ? Le temps qui passe qui fait évoluer mes goûts ? Toujours est-il que, si Perdue et retrouvée a un côté addictif, j'ai été un peu déçue par ma lecture.

La dernière phrase du résumé laisse entrevoir un côté thriller psychologique, et j'ai été assez déroutée par le tour pris par le récit. En effet, durant la majeure partie du roman, même si un sombre pressentiment nous saisit, il n'y a pas réellement d'angoisse profonde. Certes, il ne faut pas oublier que nous sommes dans une œuvre jeunesse; mais au final, tout est plutôt prévisible.

J'ai beaucoup le point de vue de la sœur de la disparue. J'ai éprouvé une grande empathie à son encontre, mais j'ai également été dérangée par son comportement. Le fait de ne pas dire ce qui la dérange, de mentir, parfois, pour préserver les autres. La plupart du temps elle joue un rôle, au détriment de son propre bien être, dans l'espoir de combler les attentes de ceux auxquels elle tient. C'est une charge très lourde pour une adolescente, qui a dû se construire avec le fantôme de sa sœur. Et c'est bien cela qui est le plus compliqué : Laurel a disparu et son corps n'a pas été retrouvé; il subsiste donc toujours l'espoir qu'elle ne soit pas morte, qu'elle réapparaisse, et cela est plutôt destructeur. Pas de deuil possible, juste l'incertitude.

Là où le résumé est encore une fois "trompeur", c'est sur la famille unie. Certes, Faith et ses parents sont "proches", mais son père est tout de même en couple avec un autre homme (aucun spoil ici, on l'apprend dès les premières pages) depuis un certain temps.

A travers Perdue et retrouvée, Cat Clarke montre les ravages occasionnés par la presse, avec qui la famille Logan doit composer depuis la disparition. Parce que oui, Laurel a disparu depuis 13 ans, mais elle n'a cessé de faire les choux gras de la presse, qui s'intéresse à la vie privée de sa famille. C'est aussi la tragédie de l'enfant "restant" : celui qui souffre de la perte de sa sœur, mais aussi, d'une certaine façon, de ses parents (en particulier sa mère), qui souffre psychologiquement et ne parvient pas à concilier son rôle de mère avec l'espoir. Le plus dur étant, qu'avec le retour de Laurel, Faith se sent d'autant plus délaissée.

La seule personne qui semble penser au bien-être de Faith est son beau-père, Michel. Un personnage épatant, avec une bienveillance étonnante. Mais même à lui, Faith ne saura pas se confier, alors qu'il semble avoir un don pour préssentir les choses.

Faith emmagasine une grande souffrance en elle; elle a toujours été vue comme la sœur de la petite Laurel Logan, celle que l'on approchait non pas pour elle, mais parce qu'elle était "connue". Retrouver sa sœur est à la fois une grande joie et une épreuve. Encore une fois, elle se fait passer après les autres et sa vie tourne après de sa sœur. Elle agit à l'encontre de ses désirs car elle considère que sa sœur mérite "plus" qu'elle avec ce qu'elle a enduré. Et là, ça commence à faire cocote minute; on ressent de l'injustice, de la rancœur, on est envahi par tout le mal-être de Faith, sa culpabilité parfois.

Le dernier point qui m'a dérangée, ce sont ses relations avec son petit ami et sa meilleure amie. Et surtout les sentiments qui l'agitent. Cela ne fait que renforcer son côté perdu, mais ça semble aussi relever une instabilité émotionnelle.

Le retournement de situation finale était attendu, mais la réaction de Faith reste un peu surprenante. De plus, les derniers mots du roman, donnent une toute autre dimension au roman qui s'achève sur une note douce-amère.


7 vues0 commentaire