• Nadge

#PLIB2021 Les noces mécaniques - Marie Kneib

#PLIB2021 Les noces mécaniques - Marie Kneib

Auteur : Marie Kneib

Editions Plume Blanche

Parution : Septembre 2020

Note : 3,5 / 5

pages

ISBN #9791094786741 #PLIB2021


Résumé éditeur :

À Néacity, un lien alchimique unit les couples mariés à vie. Fiancée par amour, Clara n'a rien contre cette règle, mais le jour de ses noces, tout tourne au désastre.

Contrainte d'épouser le parfait inconnu qui surgit au milieu de la cérémonie, la voilà mêlée à un complot qui la dépasse. Seulement, cet étrange mari n'a que faire de cette histoire de mariage.

En pleine enquête, ses investigations risquent de plonger Clara au cœur de secrets et de mystères plus sombres les uns que les autres…


Avis lecteur :

Lecture #PLIB2021

J'avais hâte de lire ce roman, tentée par une couverture magnifique et intriguée par le résumé de l'histoire.

Au final, je suis plutôt partagée, mais plutôt positive (mais je ne vais pas vous cacher que l'écriture de l'avis n'est pas si évidente malgré tout, je vais essayer de ne pas être trop confuse).


Tout d'abord, les trois personnages centraux :

Clara, jeune fille bourgeoise, pleine d'idéaux. Son père est riche et redouté par beaucoup de monde. C'est le personnage sur lequel j'ai le moins adhéré : elle paraît un peu gâtée pourrie, égoïste et surtout elle m'a paru un peu violente. ce dernier point est surprenant pour ce type de personnage et du coup un peu déstabilisant pour le lecteur, mais d'un autre côté, je me suis demandée si cela n'était pas volontaire, cette violence, pour marquer encore plus le décalage de cette jeune femme au sein de la société, comme si elle était à contre courant, ou si cela était le signe d'une violence courante dans cette cité aux allures parfaites. Certaines de ses réactions m'ont également surprise. Mais j'ai apprécié certaines de ses qualités, comme sa persévérance et sa notion de l'amitié. Je dirais que c'est un personnage assez complexe pour le coup.

Octavius, qui devient malencontreusement, suite à une chute d'un toit de la Mairie (qu'il va décrire comme étant une "entrée théâtrale"), l'époux de Clara. Si cette situation exaspère la jeune femme, elle n'a pas l'air de le contrarier plus que ça. Il a une mission, il veut que justice soit faite et il veut aller jusqu'au bout. Il se révèle assez intéressant au fil des pages, sous couvert d'une certaine nonchalance, il est riche de sentiments et d'émotions. Mention spéciale pour Choupette, son animal de compagnie (quoiqu'un peu particulière). Je suis totalement fan. Je pense qu'elle est un personnage à part entière, avec son petit caractère bien trempé. Leur histoire personnelle est très touchante d'ailleurs, et j'ai beaucoup aimé ce rebondissement.

Côme, enfin, journaliste aux multiples facettes, au sens propre comme au figuré, qui cherche LE scoop qui pourra le mettre en lumière et faire décoller sa carrière. Personnage que j'ai eu du mal à bien cerner, mais qui se révèle aussi au fil de l'histoire.

Au final, ce trio est assez intéressant, par leurs différences et leur capacité à travailler (ou pas) ensemble.


L'univers de la cité "parfaite" de Néacity est très sympa et aurait mérité d'être développé un peu plus. Il y a un système de caste, avec les oligarques qui dominent le tout, tout est très normé, encadré... tout est trop lisse. Les alchimistes pilotent la vie de la cité, jusque dans les mariages, en créant des liens spécifiques entre époux par exemple.

Une ville industrielle en pleine expansion, sombre, mais qui cache en son cœur un secret plutôt glaçant. Une projection selon moi sur des dérives possibles, des risques d'un pouvoir politique qui mettrait le développement économique et la prospérité avant même la vie de ses habitants.

Il y a aussi une notion d'étranger, de défense des frontières, sujets au combien actuel.

Et il y a les machines, moyen de locomotion à l'allure animale, qui semblent si humaines. Là aussi, j'aurais aimé que le coté steampunk soit plus poussé. Je souligne la qualité des descriptions, je visualisais totalement la ville, ses quartiers.


Concernant l'histoire, je note quelques incohérences (la scène de la sortie de l'hôpital par exemple). L'enquête du trio est le fil rouge, et nous entraîne dans les bas fond de la cité. Il y a quelques rebondissements, et l'intrigue est plutôt cohérente, avec des secrets dont la révélation est dosée tout au long du roman.


En ce qui concerne les éditions Plume Blanche, il y a toujours un énorme travail de finition dans l'illustration des romans : ici la couverture est encore une fois magnifique, avec un effet de relief, lié à un papier brillant par endroit, et que dire des illustrations sur chaque chapitre.


Donc au final, un avis un peu mitigé, quoique positif (je crois qu'a j'avais des attentes très grandes sur ce roman, qui fausse un peu mon analyse), avec une idée de départ plus qu'intéressante, avec une pointe de magie et un soupçon d'enquête et de complots, le tout saupoudré d'humour et de répliques piquantes. Mais une plume fluide et j'avoue que j'ai été happée par ce trio improbable et que je voulais connaître le dénouement.

La magie, ça n'existe pas ! Je connais les effets des herbes, assez pour lutter contre les déséquilibres causés par l'alchimie, mais je ne peux pas vous sortir un rayon de flammes de mon chapeau !

Posts récents

Voir tout