• Nadge

#PLIB2021 Les tribulations d'Esther Parmentier : Cadavre haché vampire fâché -Maëlle Desard

#PLIB2021 Les tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire, tome 1 :

Cadavre haché - vampire fâché - Maëlle Desard

Auteur : Maëlle DESARD

Rageot Editeur

Parution : Juillet 2020

Note : 5 / 5

383 pages

ISBN #9782700275520 #PLIB2021

Résumé éditeur :

Esther Parmentier, 19 ans, a quitté sa Bretagne natale pour un stage à Strasbourg dans une société informatique quand elle est repérée par l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles. Car Esther est une sorcière.

A peine remise de cette découverte, et des tests visant à déterminer ses capacités, Esther apprend qu’elle n’a pas plus de pouvoirs qu’une allumette mouillée. Sa note sur l’échelle des pouvoirs est historiquement basse : 2 sur 82. Mais Esther est dotée d’un caractère de cochon, de solides capacités de déduction et est capable de résister aux pouvoirs de séduction des Créatures.

Malgré son faible score, l’Agence décide donc de l’embaucher comme stagiaire.

Seul bémol à cette nouvelle vie trépidante au sein d'une Agence où Esther côtoie un loup-garou alpha, une sorcière surpuissante, un djinn séducteur, une goule affamée, un fantôme accro aux jeux de rôle, elle va devoir faire équipe avec l’agent Loan, désagréable mais néanmoins très séduisant vampire, qui la considère de haut. Il va pourtant bien falloir qu’ils collaborent, car l’affaire du Ghost Challenge affole l’Agence : des adolescents disparaissent régulièrement et sont transformés en vampires. Un mouvement séparatiste au sein des Créatures serait à l’origine de ces mutations...

Avis lecture :

Attention coup de cœur!


Esther est le personnage principale de ce roman. Elle a un caractère de cochon, est bornée, a une langue bien pendue et est addict aux jeux vidéos. Je ne vous décris pas son physique, il est tellement drôle de la découvrir au fil des pages, je précise juste qu'elle est indomptable (comme sa chevelure). Et plus que tout, elle a une sacré répartie, avec une pointe de sarcasme et une énergie folle.

Elle est stagiaire en comptabilité dans une entreprise qui ne la prend pas au sérieux et elle s'ennuie ferme. Un jour tout bascule, elle apprend qu'elle est une sorcière et elle est recruté comme agent stagiaire.

Elle va alors devoir se battre pour montrer qu'elle a l'étoffe d'un super agent (même en étant de niveau 2, niveau le plus bas jamais enregsitré).

Elle est accompagnée par une batterie de personnages aussi différents les uns que les autres et tellement attachants!

Tout d'abord l'agent Loan, son tuteur. Vampire sexy, tout de cuir vêtu (oh le cliché) et tellement désagréable avec elle. Il est accro au café très (mais alors très) sucré. Il est également doté d'un regard de feu et d'un pouvoir de séduction décuplé (oh le cliché bis).

Leurs joutes verbales sont juste géniales.

Le reste de l'équipe est digne des contes de fées ou de vos pires cauchemars et est composée d’une grand-mère sorcière au look en Licra déjanté, d’un djinn sexy et exhibitionniste, d’une banshee (magicienne), d’un patron loup-garou Alpha un peu ronchon, d’une goule et d’un fantôme (mon chouchou Mozzie qui est un pilote hors pair et qui communique avec des emojis). Ils voyagent à travers des portails magiques entre la Terre et Sidh, leur planète d'origine.

Ils vont devoir enquêter sur de mystérieuses disparitions d'adolescents, sur fond d'hémoglobine et de corps disloqué.


Il y a donc une véritable enquête, cachant un complot encore plus grand, qui va les emmener de l'Alsace à Montpellier puis en Bretagne.

Il y a des rebondissements et des fausse pistes, avec un rythme assez élevé.


Pour moi, il y a également une critique de la société : au sein des créatures, il y a un ordre pré-établi, dont les sorcières sont tout en haut. Un monde rempli de discriminations (magiques ou non). Je ne sais pas si c'est volontaire, mais j'ai l'impression que l'auteur veut nous montrer que chacun est utile (même une sorcière de niveau 2) et qu'en travaillant en équipe, on atteint de grandes choses.


Voici donc un polar fantastique complétement hilarant et sans temps mort! J'étais assez dubitative par ce mélange des styles, mais au final c'est fluide et tellement drôle. Les personnages sont bien pensés et complémentaires, avec une héroïne à qui on peut s'identifier. L'intrigue est bien ficelée, avec un final époustouflant (en son et lumière). Beaucoup de références et de clins d'œil sont disséminés tout au long du récit (Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles = ACDC, c'est rock comme nom n'est-ce pas?).

Se jouant des clichés avec pep's, l'auteur nous présente une héroïne inclassable pour notre plus grand bonheur.


Esther s'attache au final à cette équipe hétéroclite, et je dois admettre que moi aussi! Vivement le tome 2 (j'espère que l'auteur poursuivra sur cette dynamique!).

Il reprit alors la course avec le plus étrange des sacs à dos suspendu à sa gorge, comme un Luke Skywalker asiatique et sexy transportant un gros Yoda chevelu.
26 vues0 commentaire