• Nadge

#PLIB2021 Rocaille - Pauline Sidre

#PLIB2021 Rocaille - Pauline Sidre

Auteur : Pauline Sidre

Projets Sillex

Parution : Mars 2020

Note : 4 / 5

480 pages

#ISBN9782490700035 #PLIB2021

Résumé éditeur :

Gésill ne dort plus depuis qu’il est mort.


Assassiné puis ramené à la vie par les Funestrelles, des brigands sans scrupules qui voudraient le voir reprendre son trône, l’ancien roi Gésill n’a plus goût à rien.


Son sang vert, autrefois seule source de végétation de la Rocaille, s’est tari. Il pourrit. Seul un représentant des Magistres, ces êtres mythiques exterminés par les ancêtres de Gésill, pourrait y remédier.


Aussi, lorsque les Funestrelles, accompagnés du défunt, se mettent en quête de trouver un jeune homme qu’on dit leur dernier descendant, ils sont loin d’imaginer que leur découverte ébranlera toutes leurs certitudes. Sur la Rocaille comme sur eux-mêmes.


Dans ce premier roman aux allures de fable baroque, Pauline Sidre dépeint un monde où se confrontent le vert et l’aride, jusque dans l’âme des protagonistes. Brillant par son écriture évocatrice et la puissante envie d’émancipation de ses personnages, Rocaille est un enchantement : une émeraude au milieu de la roche.

Avis lecteur :

Je poursuis mes lectures des 5 sélectionnés du PLIB2021.

Je ne vais pas vous mentir, celui-ci ne faisait pas parti de ma sélection, la couverture me faisait un peu flippée (même si elle est magnifique) et je m'attendais à une histoire de "zombie". Au final c'est une très bonne surprise!!


Bienvenu sur la Rocaille, terre aride, hostile, où rien se pousse, où chaque jour de la semaine est caractérisé par une météo calamiteuse (gel, neige, grêle... comme une chanson pour enfant). La population meure presque de faim et agonise dans un décor cauchemardesque où tout semble dépérir, des bandes de mercenaires traversent le pays.

Brume jour de poix

Ventée jour de souffle

Ore jour d'orage

Grésil jour de grêle

Nive jour de neige

Gelée jour de glace

Fonte jour de pluie

et silence de nuit

Dans leur château, le Roi et sa cour vivent eux dans l'opulence, la nourriture étant produite directement par le sang de la lignée des Rois Verts (le roi Gésill, son frère et sa sœur). Bénédiction ou malédiction, chacun pourra se faire sa propre idée sur ce don.

Mais comme dans toute Cour, les complots et les trahisons sont légions!

Le Roi est mort assassiné mais il va être ressuscité par des bandits pour être remis sur son trône. Ils vont utiliser une vieille magie perdue, et le doter au passage de 8 vies. Sauf que la mort l'a privé de certains réflexes humains (le goût, le sommeil, ... et bien d'autres), sans oublier l'odeur de cadavre qui l'accompagne partout (même vivant, son corps est bien celui d'un macchabé) mais pire que tout, elle l'a privé de son sang vert et il ne peut donc plus produire de nourriture.

Une accroche de roman assez intrigante.


Je m'attendais à voir Gésill comme personnage principal, et il est par moment finalement presque un personnage secondaire, laissant la place à Illiane (la cheffe des Funestrelles - à l'histoire familiale un peu glauque) et à Luélde, le dernier magistre en vie. J'ai un avis partagé sur sur Roi, parfois désabusé, limite dépressif, très possessif et totalement à côté de la plaque. Il a oublié sa mort et va faire en sorte de retrouver sa mémoire pour démasquer l'assassin. Mais grâce à cette mort, le Roi va découvrir ce qui se passe hors de son château.

Le jeune magistre - être de lumière - est mon personnage préféré, on le voit évoluer, on comprend sa vie à travers son passé (toutes les brimades reçues et tous ses prénoms). Ce survivant a une sacré force de caractère mais il semble ne pas s'en rendre compte.

Devoir aider ce roi ressuscité va l'amener à découvrir ses ancêtres et à se rendre compte du pouvoir extraordinaire qui coule dans ses veines. Il est sensible, solitaire et fragile, c'est ce qui m'a le plus touché.

La construction des personnages est intéressante : pas de gentil, quelques vrais méchants (Ardan qui est complétement fou par exemple) mais surtout des personnages avec leur part d'ombre, leurs secrets... ils sont vraiment atypiques et j'ai aimé le fait que chacun apporte une pierre à la construction de l'intrigue.


J'ai été captivé dès le début par cette histoire (je pourrais presque dire par ce conte) de roi zombie, et tenu en haleine par des chapitres relativement courts, et ce jusqu'à la fin (et ce dénouement... surprenant!).


Attention, ce roman traite de sujets extrêmement difficiles mais tellement d'actualité (certains apparaissent dès le début, d'autres surgissent au cours de la lecture) entre la fantasy et la critique sociale : manque de nourriture et répartition des richesses entre les privilégiés et la population, la place des femmes, le racisme et la maltraitance, les dérèglements climatiques, l'ostracisme (d'un royaume renfermé sur lui même, campé sur ses croyances et ses coutumes), l'inceste... le tout est très bien traité et amené par une plume agréable et fluide, mais avec une pointe de cynisme et parfois une touche d'humour.

Les descriptions sont claires, on visualise bien les paysages, désolé, l'ancien palais des magistres... les allers-retours dans le passé donnent un touche dynamique à l'ensemble. C'est une plume assez immersive pour cet univers très riche.


Cette histoire originale, sous forme de one-shot, m'a surprise.

C'est le 1er roman de cette jeune auteure. Voilà qui est très prometteur! Potentiel à suivre.

Au fond, Eliane compatissait. Elle avait bien compris, avec ses confidences de la veille, que l'état de mort vivant n'avait rien d'enviable. Ne plus pouvoir se saouler, quel malheur!

© 2017 YouCANread. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round
  • Instagram - Black Circle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Noir Icône Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now