top of page
  • Photo du rédacteurClem

Sur mes épaules tu bâtiras ton monde - Julien Aimé

Sur mes épaules tu bâtiras ton monde

Auteur : Julien Aime

Editeur : L'ARCHIPEL (24/03/2022)

307 pages


Résumé :

Professeur de français passionné, Louis est le plus heureux des hommes depuis que sa femme Anna lui a annoncé qu’elle attendait leur premier enfant. Tout à leur joie, ils partagent la bonne nouvelle avec leurs proches, se plongent dans les listes de prénoms, l’aménagement de la chambre du bébé… Mais leur bonheur est de courte durée : quelques semaines plus tard, on diagnostique à Louis une leucémie foudroyante. Engagé dans une course contre la maladie, Louis fait la promesse à Anna d’être un père présent quoi qu’il arrive. Mais comment accompagner son enfant sur le chemin de la vie s’il est physiquement absent ?

Avis :

C'est d'abord la couverture qui a attiré mon attention, puis le titre. Le résumé, quant à lui, m'a insufflé autant d'envie que d'appréhension. Sachez une chose : Sur mes épaules tu bâtiras ton monde est un roman qui se savoure, comme un petit bonbon acidulé, à la fois doux et amer, à la fois beau et triste.

Julien Aime a su me séduire dès les premières pages; à la fois grâce à ses personnages et à sa façon de les raconter. Sa plume est délicate et brosse, au fil des pages, la vie de Louis. Ses succès, ses échecs, ses bêtises d'enfant, son sérieux, son engagement en tant que professeur, son amour profond pour sa femme et sa passion pour la littérature et la musique. Mais à travers Louis, c'est un homme ordinaire que nous découvrons, un homme ordinaire qui a tout pour être heureux, plus encore depuis qu'il sait qu'il va être papa.

Pourtant, Louis apprend qu'il est atteint d'une leucémie et son monde s'écroule. Au rythme de la grossesse d'Anna, nous suivons l'évolution de sa maladie, les traitements auxquels il est soumis, et surtout, son combat pour pouvoir assister à la naissance de sa fille. Sur mes épaules tu bâtiras ton monde est un roman extrêmement beau, il décrit avec bienveillance le parcours de Louis et Anna suite à l'annonce de la maladie; à aucun moment il ne tombe dans le pathos. Les mots de l'auteur sont simples et efficaces. Il est arrivé à m'émouvoir avec une grande facilité tant j'ai été plongée dans le quotidien du couple.

Si le récit est triste, émouvant, révoltant aussi par moment : pourquoi cela arrive-t-il ? Comment garder espoir quand on sait que tout est perdu d'avance; il est aussi porteur d'espoir, de soutien, d'amour. Il aborde la paternité avec justesse; la place du père, le père que Louis veut être. J'ai beaucoup aimé cette manière d'aborder le sujet, que ce soit à travers les échanges que Louis a avec ses élèves ou les pensées qui lui traversent l'esprit sur les différentes sortes de père qu'il rencontre, qu'il observe.

Avec l'arrivée de la maladie, on assiste, inévitablement, à une rétrospective des années passées; Louis se rappelle. De ce qu'il a aimé, des personnes qui l'ont accompagné tout au long de sa vie, de son bonheur passé et présent. Il réalise qu'il a laissé certaines choses de côté petit à petit, sans s'en rendre forcément compte. Chacun essaie de paraitre fort, de surmonter sa propre peine pour soutenir leur mari/ami/frère/fils ou encore professeur mais, si Julien Aime écrit des scènes joyeuses, il ne néglige pas non plus les moments de doute ou d'abattement, les moments où l'on se dit qu'il ne sert à rien de se battre.

Si Louis a une chance, dans l'épreuve qu'il traverse, c'est d'être entouré et aimé. Les mots de l'auteur se savourent, il énonce des vérités avec justesse et évoque également la difficulté à assumer son image. Louis, diminué par son traitement, sans cheveux, au teint maladif n'arrive pas à s'accepter et n'arrive pas non plus à accepter le regard des autres. Ou le regard qu'il pense que les autres ont sur lui. Une scène m'a particulièrement touchée; lorsque son ancienne professeure de français le rencontre et le traite comme un homme à part entière et non comme quelqu'un de malade, pourtant, elle n'omet pas pour autant sa maladie et lui glisse d'ailleurs des encouragements à ce sujet. Je crois qu'on ne se rend jamais compte à quel point notre regard peut avoir un impact sur les autres.

A travers Sur mes épaules tu bâtiras ton monde, Julien Aime libère la paroles des malades; il sensibilise au don de moelle et je vous avoue que je me suis renseignée sur le sujet à la fin de ma lecture. Je me dis que ce n'est pas un sujet dont on parle suffisamment. Au delà de la maladie, c'est la construction d'un père que l'on découvre; un père qui sait qu'il ne verra pas sa fille grandir mais qui veut, malgré tout, être présent pour elle, pour la guider et l'accompagner dans les moments clés de sa vie. Alors Louis se filme; Louis se filme et parle à sa fille. Il se raconte, il lui donne des conseils, il l'espère heureuse et épanouie.

Si j'ai souvent eu les larmes aux yeux au cours de ma lecture, c'est l'épilogue qui a vu mes larmes couler. Une conclusion parfaite pour un livre extrêmement touchant. Si jamais, comme moi, vous appréhendez de découvrir ce roman, vraiment, n'hésitez pas une seconde.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page