• Clem

The promised Neverland 12 - Posuka Demizu / Kaiu Shirai

The promised Neverland - 12

Auteur : Posuka Demizu / Kaiu Shirai Éditeur : KAZÉ EDITIONS (05/02/2020)

192 pages

Résumé :

Décidés à délivrer l'ensemble des enfants prisonniers des fermes et à conclure une nouvelles promesse, Emma et les siens se mettent en quête des "Sept Murs" ! Grâce aux informations dont ils disposent, ils partent pour Cuvitidala où une étrange révélation les attends… Mais au même moment, Peter Ratri, qui a découvert la destruction de Goldy Pond, lance ses hommes sur leur piste !

Avis :

Cela fait déjà presque 8 mois que j'ai lu le tome 11 ! Si je ressors aujourd'hui les derniers tomes qui restent ma bibliothèque, c'est pour le challenge #BookLanta auquel je participe sur Instagram.

Ce qui est bien avec The Promised Neverland, c'est que même après une pause de 8 mois, je n'ai eu aucun problème à me remettre dans l'histoire ! Encore un tome qui se dévore, dans lequel la situation évolue petit à petit et comme d'habitude, dans lequel nous avons l'impression d'assister à une partie d'échecs où tous les coups sont prévus bien à l'avance. Quoi que peut être pas tant que ça dans celui-ci.

Nous avons quelques visions d'un temps passé (2031) avant de revenir à la situation actuelle (2046). Emma, Ray et l'ensemble de leur groupe, qui s'est considérablement étoffé depuis le départ, sont toujours à la recherche d'une solution pour sauver le reste de leur famille et arriver à vivre sans crainte. Ils avancent dans la résolution de l'énigme laissée par Minerva, avec les éléments à leur disposition.

Et puis… le temps s'accélère alors qu'ils rassemblent les derniers éléments, nous voici projetés quelques années plus tard. J'ai beaucoup aimé avoir la vision de Phil, le petit frère resté dans la ferme; voir comment les choses avait évoluées de ce côté ci, puisque nous n'en avions plus de nouvelles.

Ray se pose encore en leader; il prévoit tout, délègue et analyse en permanence ce qui l'entoure. Avec Emma, ils sont le moteur de la petite bande et j'adore leur duo. Petite mention également pour Lucas et Yugo, qui se sont enfin retrouvés et veillent, presque en bons pères de famille, sur leurs nouveaux amis.

Le scénariste nous laisse à nouveau dans une situation critique à la fin de ce tome.

3 vues0 commentaire