• Clem

Une touche de bleu, 1 - Nozomi Suzuki

Une touche de bleu, tome 1

Auteur : Nozomi Suzuki

Éditeur : GLÉNAT MANGA (03/02/2021)

192 pages

Résumé :

Ruriko a un naevus d’Ota, une tache de naissance bleutée sur le visage. De nature enjouée, elle sait très bien que cette particularité visuelle ne la définit pas, mais lorsqu’on est lycéenne, il est parfois difficile d’accepter son “défaut” physique… Aussi s’en prend-elle violemment à son professeur lorsqu’elle croit qu’il se moque de son apparence. Mais ce dernier lui avoue qu’il souffre de prosopagnosie, un trouble de la reconnaissance des visages rendant impossible l’identification des visages humains. Ce n’est donc pas une tache, mais une belle aura bleue qu’il voyait sur le visage de la jeune fille…

Ce récit, issu des expériences personnelles de l’autrice, aborde avec finesse et sensibilité la thématique de l’acceptation de soi au-delà des complexes et des différences.


Avis :

J'ai beaucoup aimé la couverture toute douce, aux tons un peu pastels, et le résumé original de ce manga; j'ai donc été très heureuse de pouvoir le découvrir lors d'une opération masse critique Babelio.

Un manga que j'ai particulièrement apprécié, notamment grâce à son héroïne, tellement attachante. Ruriko est une jeune-fille solaire mais qui fait semblant; pour ne pas attirer l'attention sur elle, ou ne pas mettre les autres mal à l'aise à cause de sa "particularité physique", elle passe son temps à sourire et tourner les choses en dérision, allant jusqu'à faire des blagues sur sa tâche de naissance. Dans ce premier opus, nous la découvrons avec ses failles et sa volonté de fer; nous apercevons, le temps de quelques pages, le parcours qu'elle a eu, les difficultés qu'elle a déjà rencontré et les blessures qu'elle porte encore en elle.

Mais Ruriko n'est pas la seule à être "différente"; en effet, son nouveau professeur ne distingue pas les visages et fait son possible pour reconnaitre ses élèves, mais aussi ses collègues sans rien laisser paraitre. Tout comme Ruriko, il a dû surmonter le regard des autres et apprendre à vivre avec sa différence, ce qui nécessite un travail constant. Leur différence les rapproche, mais les mots ou les interprétations peuvent aussi éloigner.

L'acceptation de soi est au cœur du scénario, la mangaka traite avec une grande sensibilité et beaucoup de réalisme les sentiments de Ruriko et les réactions des autres élèves à son contact, que ce soit à l'instant présent ou dans le passé.

La relation naissante entre Ruriko et son professeur est assez ambigüe, du côté de la jeune-fille tout du moins, point qui m'a légèrement dérangée mais duquel on arrive à faire facilement abstraction.

Ce premier tome m'a donné envie d'en découvrir plus, notamment avec le passé de Ruriko qui resurgit dans sa vie.