top of page
  • Photo du rédacteurClem

Willow Hall - Cécile Guillot & Mina M.

Willow Hall

Auteur : Cécile Guillot

Illustrateur : Mina M

Éditeur : EDITIONS DU CHAT NOIR (01/11/2015)

48 pages

Résumé :

Willow Hall… Les murs semblent me chuchoter des prières que je ne comprends pas… Les ombres s’allongent, chaque coin paraissant cacher quelque monstre à l’affut… Tout ici n’est que ténèbres et désespoir. La fillette dont je dois m’occuper reste plongée dans un silence indifférent. Elle est parfois entourée d’étranges papillons sortis de je ne sais où… créatures magnifiques mais qui m’arrachent à chaque fois un frisson involontaire.


Avis :

Après avoir refermé Lullaby (de Cécile Guillot), j'ai eu envie de prolonger un peu la magie dans laquelle m'avait plongée la plume de l'auteure; j'ai donc sorti Willow Hall qui attendait sagement dans ma bibliothèque.

J'ai eu un immense coup de cœur aussi bien pour les illustrations de Mina M. que pour le court texte que nous propose Cécile Guillot. L'ambiance est sombre, mystérieuse; le récit se compose de lettres, qu'Emily écrit à son fiancé. A travers ces missives, nous découvrons son rôle auprès de la fillette sur laquelle elle veille, mais nous découvrons également Willow Hall et les secrets qu'il renferme. Au fils de ces écrits, nous assistons au changement de ton d'Emily, à sa métamorphose.

Le rendu est diablement bon, le tout à la fois glaçant et sublime, empreint de poésie. Les 48 pages se suffisent pourtant à elles-mêmes, pas d'attente supplémentaire ou de frustration lorsque la dernière lettre est écrite; d'autant plus si, comme moi, vous passez quelques instants, sur chaque double pages, pour admirer les détails.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page