top of page
  • Photo du rédacteurClem

Primus - V.I. Prates


Empathie - 1

Primus

V.I. Prates

Éditeur : Rebelle Editions (16/10/2017)

Résumé Editeur :

Faye Baker, ancienne chercheuse en histoire de l'art, désormais isolée en raison d'une empathie sur-développée, est de nouveau recrutée par son ancien patron au service des UMBRA : L'Unité de Maîtrise de la Biodiversité et de la Recherche Artistique. Mais cette fois, elle devra mettre son don en pratique afin de les aider à démanteler un important réseau de cambrioleurs professionnels, connu sous le nom de "Pirati". Face aux difficultés, elle se verra obligée de s'associer à Adrian ArchDeacon, un homme à l'intelligence accrue. Cependant, ce dernier semble bien plus intéressé par une autre affaire, vieille de plusieurs siècles. Une légende ancienne et un mystère encore jamais résolu. Des catacombes de Paris à Londres, Adrian entraînera Faye, bien malgré elle, dans une chasse au trésor aussi intrigante que dangereuse.

Avis :

Quel plaisir de retrouver la plume de V.I. PRATES ! Elle nous entraîne encore dans un nouveau genre mais l'on retrouve bien sa touche dans l'écriture. Tout d'abord, je ne savais pas vraiment comment prendre ma lecture : plutôt fantastique ou pas ? Parce qu'il faut le dire, c'est un peu comme si Faye avait des super-pouvoirs. Super-pouvoirs livrés avec quelques désagrément mais super cool tout de même ^^ En cherchant un peu, j'ai finalement découvert que l'empathie sur-développée existait bel et bien; est-ce réellement tel que la décrit V.I. PRATES ? Je n'en sais rien mais j'ai décidé de donner à ma lecture un fond de réalité, après tout, les agences gouvernementales secrètes spécialisées dans les œuvres d'art doivent bien exister aussi ! Bref, ce petit problème levé, j'ai pu pleinement profiter de ma lecture ! Le récit est un peu lent sur le début, on se demande où l'auteure veut nous amener et on est légèrement frustré par l'envie d'en savoir d'avantage et plus vite; car on peut dire que V.I. PRATES fait traîner les choses ! On progresse doucement, au rythme de Faye, qui suit deux enquêtes en parallèle. J'ai tout de suite accroché au personnage de Faye (dont j'adore le prénom en passant), c'est une femme forte, intelligente et volontaire. Malgré un passé douloureux et une blessure qui ne se referme pas (et dont on apprend un peu plus au fil du récit), elle prend sur elle pour côtoyer les émotions des autres et utiliser son "don" pour expliquer et comprendre les faits. Elle ne se contente pas de ce qui parait mais creuse afin de trouver une explication logique. Afin de ne pas trop solliciter son empathie, elle s'installe à la Chartreuse, en compagnie de personnes hors normes (des génies qui ont tous leur particularité). La Chartreuse apparaît comme un cocon de sécurité, un lieu paisible dans lequel il fait bon évoluer, un endroit que l'on aimerait bien visiter, pas seulement pour y rencontrer les occupants. Parmi ces occupants, ce sont Léo et Arch (ou Adrian pour les intimes) que l'on côtoie le plus. Léo est LE personnage que l'on ne peut qu'aimer: loufoque, gentil et très intelligent, il apporte un souffle de fraîcheur à l'intrigue et à Faye. Arch, au contraire, m'a plutôt paru antipathique; mais son antipathie est liée à sa très grande intelligence (et nous l'apprendrons plus tard, à son passé). C'est un être à part, passionné par l'explication de mystères, qui sait faire abstraction de ce qui l'entoure et est capable de tout pour arriver à ses fins. J'avoue avoir eu un peu de mal avec ce personnage hors du commun, qui nous promet pourtant des dialogues hautement instructifs sur l'art et les civilisations passées. Faye se lance donc sur la piste de cambrioleurs d'art et elle voie tout de suite qu'il y a autre chose ! Son enquête est prenante et elle sait suivre son instinct pour avancer. En parallèle, elle aide Arch dans ses recherches (dont il lui révèle très peu au départ), ce qui parasite quelque peu son enquête et donne une impression d'infinie lenteur. Faye est un personnage qui a une haute estime des règles et de la justice, elle va être chamboulée dans ses certitudes. A la fin, tout s'emballe ! Le rythme s'accélère, on ne manque pas d'action, des liens se font et nous sommes totalement et complètement surpris par les révélations faites ! Empathie met l'accent sur l'homme et son comportement immoral, sa soif de pouvoir et de réussite. Empathie c'est totalement la réalité finalement, il suffit de regarder autour de nous; c'était vrai il y a 30 ans, ça l'est aujourd'hui et ça le sera sans doute encore dans 100 ans. Comme si les sentiments négatifs étaient plus "faciles" que les sentiments positifs. Bref, empathie ne m'a pas entièrement et totalement convaincue mais j'ai passé un excellent moment en compagnie de Faye, j'ai été surprise et bousculée et j'ai hâte de savoir ce que nous réserve le second tome.

23 vues0 commentaire
bottom of page