• Clem

L'apprenti - Angel Arekin

Le Porteur de mort - 1

L'apprenti

Angel Arekin

Éditeur : Editions Plume Blanche (30/08/2016)

Résumé Éditeur :

17 ans, Seïs Amorgen est nommé pour intégrer la plus grande confrérie du royaume d'Asclépion. S'il accepte, il deviendra l'un des guerriers les plus éminents de la monarchie. S'il refuse, il restera le gamin frivole et arrogant qui fraye avec les bandits de sa ville natale. Alors que l'ombre du Renégat s'étend sur sa terre d'origine, Seïs va devoir prendre la décision qui bouleversera sa vie et, bientôt, il devra faire face à ses propres démons.

Avis :

Cela doit faire à peu près un an que le porteur de mort - l'apprenti a rejoint ma bibliothèque; je m'étais laissée tenter par les bons échos et la superbe couverture. A l'occasion de la sortie du second tome, j'ai eu envie de m'y plonger... et je vais de ce pas enchaîner avec le porteur de mort - tenshin. Vous l'aurez compris, je ressors enchantée de ma lecture. Tant l'univers, que les personnages et l'écriture de l'auteur ont su me charmer et me faire voyager. Au delà de ça, le livre est absolument magnifique, alternant pages noires (pour la séparations des différentes parties notamment) et blanches et reprenant un dessin en filigrane à chaque début de chapitre. Angel Arekin nous fait voyager en Asclépion, dont nous découvrons au fil des pages l'organisation, la géographie et les moments marquants de l'histoire. Elle a su créer un univers riche et bien construit dont nous avons encore beaucoup à découvrir. Nous suivons la famille Amorgen, et plus particulièrement Seïs et sa cousine Naïs, à travers le regard desquels l'histoire nous est comptée. Les personnages sont loin d'être des modèles, mais paraissent tellement plus réels et compréhensibles que ces héros tout lisses et trop parfaits que l'ont rencontre bien trop souvent; Seïs, notamment, est un jeune homme particulièrement tourmenté dont l'esprit, en perpétuelle réflexion nous apparaît comme très complexe ! Chacun des protagonistes nous est présenté physiquement et moralement avec justesse, nous permettant de nous en faire une idée précise et de nous y attacher. Le récit est rythmé, on ne voit vraiment pas passer les 421 pages à tel point on boit les mots, et on en redemande une fois le livre refermé. Difficile de décrire exactement mon ressenti mais j'ai vraiment adoré ce premier tome et espère retrouver la même magie dans le deuxième opus. Un conseil, ne passez pas à côté !

#plumeblancheéditions #Fantasy

41 vues0 commentaire