• Clem

Confess - Colleen Hoover


- CONFESS -

Colleen Hoover

Éditeur : Pocket (27/04/2017)

Résumé Éditeur :

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait. Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeurs que la vérité...

Avis :

On ne présente plus Colleen Hoover et jusqu'à présent, je n'ai jamais été déçue par un de ses livres. Pourtant, le résumé de Confess ne m'inspirait pas plus que ça; j'ai tout de même tenté l'aventure et je ne le regrette absolument pas ! Pour ceux qui auraient le même à priori que moi, ne vous arrêtez pas au résumé. Confess est un de ces livres que l'on sait que l'on va aimer dès les premières pages. Le premier chapitre, qui se déroule 5 ans avant les évènements du roman, nous plonge directement dans la vie d'Auburn et le moins que l'on puisse dire c'est que ça commence mal. Lorsque nous retrouvons Auburn, après un évènement qui a marqué sa vie, elle vient de s'établir à Dallas et mène une vie qui ne semble pas lui convenir, mais qui est l'aboutissement de toutes les décisions qu'elle a prises depuis ces 5 années. Elle rencontre assez rapidement Owen, qui l'embauche, le temps d'une soirée de vente dans sa galerie d'art. Bizarrement, Owen semble la connaître; et l'alchimie entre eux est évidente. A partir de là, j'étais déjà totalement accro. Colleen Hoover distille des éléments qui nous font échafauder des hypothèses, sur comment Auburn en est arrivée là, comment Owen la connaît, qu'est-il arrivé à Owen... Une once de mystère plane sur le récit et le rend encore plus attrayant. Les échanges entre les deux protagonistes sont excellents et retranscrivent parfaitement leurs sentiments. Owen, un artiste, blessé par la vie, enfermé dans sa solitude et tellement touchant. Auburn, une jeune femme attachante, simple mais aussi déterminée et volontaire. Comme toujours, Colleen Hoover touche à des sujets délicats : décès, addiction, violence, harcèlement, abus... Au fil du récit on vit les choses avec Auburn et on est sidérées par les décisions qu'elle est contrainte de prendre. Mais au final, il y a toujours de l'espoir, et chacun a droit à une seconde chance, quoi que puisse en penser Auburn. Contrairement à mes autres lectures de CoHo, je n'ai pas été totalement surprise, même si toutes mes suppositions ne se sont pas vérifiées, j'avais raison à propos d'AJ depuis un long moment ! Petit plus de cette magnifique et poignante histoire, des tableaux de Danny O'connor viennent émailler le livre, illustrant les peintures d'Owen. Confess se clôt comme il a commencé, 5 ans plus tôt, nous comprenons enfin comment Owen connaît Auburn et c'est tellement beau. Vous l'aurez compris, même si, comme à chaque fois qu'un roman me chamboule je cherche mes mots et pars dans tous les sens : j'ai adoré ma lecture

"Je t'aimerai toujours, même quand je ne pourrai plus."

15 vues0 commentaire