• Clem

Young Elites - Marie Lu

Young Elites

Marie Lu

Éditeur : Castelmore (17/06/2015)

Résumé Éditeur :

Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays. Elle en a gardé des marques. Ses cheveux sont passés du noir à l'argenté et une cicatrice barre le côté gauche de son visage. Son père voit en elle une disgrâce pour son nom et sa famille : une malfetto, impossible à marier. Et la rumeur dit que les survivants comme Adelina n'auraient pas récolté que des cicatrices...


Avis :

J'ai découvert Marie Lu avec ce premier tome de Young Elites, sa trilogie Legend étant pourtant dans ma liste d'envie depuis un moment. Cela a été une jolie découverte même si, je dois l'avouer, à la lecture du résumé, je ne m'attendais pas à ce qui m'a happée une fois le livre ouvert.

Young Elites est assurément une histoire sombre, avec des "gentils" aux allures de méchants, durant laquelle il ne faut vraiment pas se fier aux apparences. Les "gentils" font autant de victimes que les "méchants", et même si leurs raisons peuvent sembler plus justes, connaît-on leurs réelles motivations ? On s'attache tout de même à ses personnages torturés, dont l'humanité sommeille quelque part et on est révolté par le monde dépeint par Marie Lu: un monde où règne la peur, gouverné par des tyrans assoiffés de pouvoir, et où une minorité est montrée du doigt pour expliquer tous les maux qui touchent le royaume. Vous l'aurez compris, ici pas de héro sur son cheval qui sauve l'humanité, et cette succession de malheurs vient titiller votre soif de justice ! On se retrouve aussi impuissants et en colère qu'Adelina, notre protagoniste aux noirs sentiments, dépassées par sa soif de vengeance. La fin de ce premier volet m'a vraiment laissée coite. J'espère le retour d'un certain personnage dans le 2nd tome, malgré ce que cela pourrait impliquer pour lui... Une lecture qui marque et amène à réfléchir sur l'humanité en perdition.

5 vues0 commentaire