• Clem

Hush hush - Becca Fitzpatrick


Les anges déchus I Hush hush

Auteur : Becca Fitzpatrick

Éditeur : Le Masque (01/04/2010)

Résumé :

Son nom affole toutes les filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora... qui s'en passerait bien. Patch semble en savoir long, trop long sur son compte : la mort brutale de son père, son manque d'assurance, la moindre de ses pensées… L'attention qu'il lui porte la fascine, l'inquiète. Qui est vraiment ce garçon ? Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d'elle ? Portland se fait bientôt le théâtre d'un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d'ange jusqu'aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes…

Toujours prête, répliqua-t-elle avec un large sourire. Je suis le fantasme du scout.

Avis :

Bientôt, vous pourrez voir Hush hush sur vos écrans. En attendant, sur les conseils d’Elsa (qui m’a en plus gentiment prêté les livres), je me suis plongée dans le premier tome de la saga de Becca Fitzpatrick et j’ai beaucoup aimé ma lecture ! Petit point noir côté édition : le tome 4 n’est, à priori, jamais sorti en poche ; il se serait pas étonnant (avec la sortie d’un film) que pocket répare cette erreur, mais pas sûr que nous puissions retrouver les jolies couvertures d’origine.

Elsa m’en parle depuis un moment, mes attentes étaient donc grandes pour cette lecture et j’ai été très surprise par le prologue, pas du tout dans le ton que j’attendais, noir et mystérieux. Le premier chapitre nous replonge tout de suite dans une ambiance plus yong adult, sur les bancs du lycée, et nous n’échappons pas à quelques clichés du genre, des petits moments de lecture qui passe moins bien que d’autres, semblant un peu « artificiels ». Heureusement, ces moments sont assez rares, les incohérences que l’on peut détecter au fur et à mesure de notre lecture trouvent toutes (ou presque) une explication, et tout est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Jusqu’à la toute fin, je vous avoue que je n’avais pas su rattacher le prologue à ce que vit Nora durant cette année de terminale puis, tout s’imbrique et l’on ne sait plus vraiment à qui (ou quoi) se fier.

Les personnages sont top. J’ai adhéré à fond à Patch (malgré le surnom pourri) mystérieux, sûr de lui, qui dégage un espèce de sex appeal qui fait même craquer les lectrice… Je suis également trop fan de Vee, la meilleure amie extravagante, à la langue bien pendue et aux répliques qui tuent. Les quelques traits de caractère ou réactions qui m’ont fait tiquer sont encore une fois expliquées sur la fin car je vous le répète, avec Hush hush, il ne faut surtout pas se fier aux apparences.

La plume et l’histoire de Becca F. sont super additives, sur la fin tout s’emballe et les explications arrivent ! Ce premier tome a une fin tout à fait satisfaisante, pas forcément la peine de lire la suite quoi. Sauf que : je suis tellement rentrée dans l’univers et j’ai tellement envie d’en découvrir plus sur Patch que… et puis j’ai lu le prologue de Crescendo (il est à la suite de Hush hush) qui donne vraiment vraiment envie d’en savoir plus !

Bon, je crois que le canapé est fichu. Il faut qu'on sorte ce soir. Je préfère ne pas être là quand l'unité parentale découvrira ma dernière œuvre d'art spontanée.

- Qu'est-ce qui est arrivé à la secrétaire ?
- Elle a dû s'absenter.
- Comment ça, "elle a dû" ? Tu ne l'as quand même pas estropiée ?
- Pas encore.
Rassurant.
- Disons qu'ils ont reçu une alerte à la bombe, je leur ai passé un coup de fil anonyme depuis la cabine téléphonique, à l'extérieur du lycée. La secrétaire a prévenu la police, puis a couru avertir le principal.
18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout