• Clem

Adopted love 3 - Alexia Gaia

Adopted love - tome 3

Auteur : Gaia Alexia Editeur : HUGO POCHE (04/06/2020)

565 pages

Résumé :

Teagan Doe pensait en avoir terminé avec la justice mais celle-ci n’entend pas l’oublier si facilement. Alors que les ennuis sont de nouveau au rendez-vous, une vieille connaissance dit pouvoir le sortir d’affaire. Mais pas à n’importe quel prix. A-t-il vraiment plus à gagner qu’à perdre s’il accepte le marché ? De son côté, Elena doit trouver le moyen d’aller de l’avant. Difficile cependant quand son quotidien lui rappelle chaque seconde ce par quoi elle est passée. Le futur qu’on trace pour elle la terrifie, mais est-elle prête aux sacrifices demandés pour se libérer ? Teagan et Elena devront apprendre à trouver les mots justes pour rester soudés envers et contre tous. Réunis par leurs passés, l’avenir les portera-t-il dans la même direction ?


Avis :

J'avoue avoir été septique lorsque j'ai appris que l'auteure sortait un nouveau tome à ce que je pensais être une duologie, trois ans après sa publication. J'ai d'ailleurs attendu deux ans avant d'envisager de lire cette suite, alors que j'avais lu les tomes 1 et 2 en 2018 et 2019. Malgré le temps qui s'est écoulé, l'histoire de Teagan et Elena était toujours bien présente dans mon esprit et je n'ai pas eu de difficultés à m'y replonger, d'autant plus que de nombreux souvenirs sont évoqués dans ce troisième opus.

Je ne suis pas restée septique bien longtemps puisque l'histoire, les personnages et la plume d'Alexia Gaia sont toujours efficaces ! Comme pour le second tome, je ne sais pas à quel point les détails juridiques sont avérés, ni si le cold case qui ressort ici est très crédible, mais ça n'enlève rien à l'addictivité de l'intrigue et au sentiment d'injustice qui est omniprésent. Il faut dire que ce dernier volet commence de la pire des manières, avec un prologue qui nous permet d'apercevoir ce que sera l'issue du roman. En effet, dès le premier chapitre, nous repartons quelques temps en arrière. Ce prologue est à la fois déchirant et stressant puisqu'il nous plonge dans l'appréhension du moment.

Je pense que si vous avez aimé les deux premiers volumes, vous aimerez aussi celui-ci; on y retrouve les mêmes éléments (bons et moins bons) : la lourdeur des garçons qui évoquent leur entrejambe en permanence, mais aussi des personnages tellement attachants qui ne sont pas au bout de leurs peines.

Que dire de plus... la lecture coule vraiment toute seule ! Daniel, le père d'Elena est très présent, notamment en ce qui concerne le fameux cold case. Il est vraiment très cool et a toujours les bons mots pour pousser vers le haut. Personnellement, je trouve qu'il est extrêmement conciliant comme papa, il a parfois un côté pote plus qu'autoritaire mais sa présence est très salutaire à Teagan.

Les dialogues sont piquants, drôles souvent, surtout quand Benito est dans les parages. Teagan s'ouvrant de petit à petit, il parle bien plus que dans les tomes précédents. Parfois en bégayant, d'autres fois il reste bloqué par une vive émotion, mais les efforts sont visibles ! Il a vraiment muri, même si son impulsivité et sa rage sont toujours là et vont lui jouer des tours (en même temps c'est vrai que certaines situations sont vraiment rageantes). Il est toujours à la recherche de son identité, et certains souvenirs lui reviennent en rêve sans qu'il ne sache dire si ce sont réellement des souvenirs ou non. Le retour d'une personne de son passé dans sa vie va lui permettre d'avancer et laisser certains évènements derrière lui. C'est une personne assez inattendue mais qui devient vite omniprésente; au fur et à mesure que Teag s'habitue à lui, le lecteur s'y attache également. Difficile de ne pas succomber à sa bonhomie et sa façon d'envisager la vie.

Elena, quant à elle, peine à se remettre de ce qu'elle a vécu. Sans compter qu'au lycée des élèves soutiennent encore son bourreau. Heureusement elle peut compter sur le soutien sans faille et le franc parler de Sally (encore un personnage que j'ai beaucoup aimé). Elle souffre beaucoup du regard que l'on porte sur elle et redoute de passer pour une victime toute sa vie.

Si Teag et Elena arrivent à penser leurs plaies ensemble, ils se débattent aussi chacun de leur côté et les non-dits sont parfois sujet à interprétation ! Situations explosives au programme donc ^^ C'est drôle de voir qu'ils ont tous les deux la même crainte : celle que l'autre l'abandonne.

Encore une fois, Alexia Gaia joue sur les apparences, avec ce jugement permanent du mec tatoué de la cité qui ne peut être qu'un délinquant. On peut aussi parler de Sally, la gothique, que tout le monde regarde un peu de travers, mais vis à vis de laquelle les comportements changent lorsqu'elle reprend un look épuré.

Finalement ce troisième opus nous offre une très belle (mais tragique) conclusion à l'histoire de Teagan et Elena.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout