• Nadge

Au service secret de Marie-Antoinette tome 7 : Les fourberies d'escarpin - Frédéric Lenormand

Au service secret de Marie-Antoinette tome 7 : Les fourberies d'escarpin - Frédéric Lenormand

Auteur : Frédéric Lenormand

Edition de la Martinière

Parution : Avril 2022

Note : 3,5 / 5

352 pages


Résumé éditeur :

Derrière son éventail et ses hautes coiffes, Marie-Antoinette gère aussi les affaires sensibles du royaume. Quand un certain chevalier d’Eon se présente à la Cour, sa Majesté tombe sous le charme de ce curieux diplomate qui a pour habitude de revêtir des vêtements féminins. Mais voilà que le chevalier est accusé de meurtre. Et la Reine a horreur des injustices ! Persuadée de son innocence, elle ordonne à Rose et Léonard, ses fidèles détectives, de l’aider à échapper à la police royale.

Réussiront-ils à démasquer le véritable meurtrier ?

Avis lecteur :

Cela fait longtemps que je voulais découvrir cette saga, dont les couvertures pop m'ont toujours attiré. Je me lance donc avec le tome 7.


Le chevalier d'Eon revient en France, après avoir quitter l'Angleterre. Mais partout où passe le diplomate/agent secret, les cadavres s'amoncellent... et il devient le suspect numéro un de la Police. Il va intervenir auprès de la Reine, qui va charger ses deux espions de lever le voile sur cette sombre affaire.

Petit détail croustillant : il aime se grimer en femme (fait historique réel), et est un peu foufou et se joue des clichés de l'époque. Il va se révéler être un véritable boulet à surveiller pour nos deux acolytes. Un jeu de cache cache, à grands renforts de perruque et autre corset, va s'improviser dans les rues vivantes de Paris, entre eux et la police. Ce trio est au final explosif, pour le plus grand plaisir du lecteur.

J'aime l'humour de cette histoire, tant dans certains échanges (mention spéciale pour les insultes - grand moment de rire) que dans certaines situations rocambolesques et légèrement théâtrales - avec une référence à Figaro à plusieurs endroits du roman.

L'auteur présente une Marie Antoinette et un Roi légers, peu portés vers leur peuple et hors sol (les scènes sur la bergerie en constructions sont assez représentatives!) et fantasques. Mais on y découvre également une Reine intelligente et perspicace. Ce drôle de paradoxe m'a un peu perturbé, je l'admets.


Il s'agit d'une saga littéraire, mais il n'y a aucun soucis à les lire dans le désordre. Certes il y a quelques références des précédentes enquêtes, mais rien de gênant dans le déroulé de l'histoire.


L'auteur arrive à nous conter une histoire moderne, tout en l'intégrant dans la culture du 18ème. Avec beaucoup de second degré, l'auteur fait de nombreuses références à l'Histoire (et notamment en lien avec la future révolution Française) et de très belles descriptions de la vie à Versailles.

J'ai adoré le duo d'enquêteur : la modiste un peu stricte et le coiffeur un brin farfelu. J'aime les histoires desservies par des duos qui semblent mal assorti : tout les oppose et pourtant, ils sont complémentaires.

Ils passent leur temps à se chamailler (comme des enfants), mais peut être qu'il y a autre chose (une histoire d'amour couverait-elle?)

J'ai également adoré le célèbre chevalier d’Eon, qui est totalement atypique et attachant, malgré son tempérament très particulier.


Je vais poursuivre cette saga (peut être en commençant par le tome 1). C'est loufoque, mais plutôt bien documenté sur le côté historique, et l'enquête policière est plutôt bien menée.

Belle découverte.


Lorsque Dieu a créé le doux royaume de France, il a créé l'Angleterre juste à côté pour empêcher la France de ressembler tout à fait au paradis terrestre. le serpent du jardin d'Éden s'est installé là-bas!
Pour ma part, je suis heureuse de régner sur mon hameau : c'est beaucoup plus agréable que de régner sur la France, qui n'est peuplée que de Gaulois réfractaires à toute autorité!

8 vues0 commentaire