top of page
  • Photo du rédacteurNadge

Haïjin - Lydia Padellec & Corinne Demuynck

Haïjin - Lydia Padellec & Corinne Demuynck

Auteure : Lydia Padellec

Illustratrice : Corinne Demuynck

Editions du Jasmin

Parution : Septembre 2022

Note : 4,5 / 5

36 pages


Résumé éditeur :

Avec les illustrations de Corinne Demuynck

Après le tsunami de Fukushima et la mort de sa grand-mère, Yuki quitte le Japon pour la Bretagne avec sa famille. Elle fait la connaissance de Clara et elles deviennent très rapidement amies.

En entrant dans l’univers de Yuki et de sa mère, Clara découvre une toute nouvelle culture. Elle essaie un kimono, prépare un gâteau de riz ou encore admire les jolies kokeshis.

Mais ce que Clara aime par-dessus tout, ce sont les haïkus. Elle est passionnée par cette poésie traditionnelle et rêve de devenir haïjin.


Premier album jeunesse de Lydia Padellec

Avis lecteur :

Petite nouvelle sur l'amitié, au delà des frontières. Clara est bretonne et Yuki vient du Japon, deux cultures et deux façon différente de voir le monde.

Ce texte est très riche sur la culture nippone : on y apprend beaucoup de chose, sur les coutumes (fête des poupées / Hina Matsuri ) ou sur le quotidien (kimono ou gâteau de riz). Et bien entendu les haïkus (poème) et les haijin (ceux qui les écrivent).

C'est très bien écrit, avec sensibilité et douceur, et une pointe de nostalgie.


Ce texte est ponctué de magnifiques illustrations (voir ci-dessous, illustration de la fête des poupées).

Le coup de crayon est très beau et fin.

Le mix des deux donne un résultat vraiment très beau, idéal pour un public jeune, afin d'avoir une première initiation au Japon.

Si vous suivez ce blog depuis un moment, vous savez que j'aime le Japon. Et je suis vraiment convaincue par ce roman.


C'est un beau roman sur le partage et sur les valeurs de l'amitié.

Le haïku, commence-t-elle, est le plus petit poème qui existe au monde. Il est né au Japon il y a bien longtemps. Ce poème a des règles qui peuvent paraître difficiles pour des personnes qui ne connaissent pas la culture japonaise. Nous aimons et respectons la nature : un insecte est aussi important qu'une montagne.
De ses doigts agiles, elle se met à le plier pour en faire un oiseau : une grue japonaise. C'est un oiseau très important pour les japonais, car il symbolise l'espoir et la paix.
30 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Sur la trace du vent
Sur la trace du vent
Dec 28, 2022

Merci Nadge pour ce bel article sur mon premier roman jeunesse "Haïjin" ! Vos mots me touchent beaucoup. Me permettez-vous de mettre votre note de lecture avec le lien de votre site sur mon blog ? Mes meilleurs voeux pour 2023 ! Amicalement, Lydia P

Like
bottom of page