• Nadge

Bye bye, my brother - Yoshihiro Yanagawa

Bye bye, my brother - Yoshihiro Yanagawa

Auteur : Yoshihiro Yanagawa

Casterman

Parution : Janvier 2013

Note : 3,5 / 5

192 pages

Résumé éditeur :

Nidô, ancien boxeur prodige réduit à la misère, a vu ses rêves de gloire détruits par un accident qui lui a coûté sa jambe. En outre, la mort de son jeune frère survenue il y a déjà bien longtemps le hante encore, tout comme la culpabilité ne cesse de le ronger. Solitaire, sans espoir, retrouvera-t-il l’envie de rêver à nouveau ?

Sa rencontre avec le jeune boxer Jirô sera pour lui la chance de revivre sa passion pour la boxe. Il entraînera le futur champion et en prendra soin comme il n’a pu le faire avec son petit frère.

Mais le Dieu de la mort les guette et les mettra à l’épreuve à mesure que le match décisif de Jirô approchera. Les deux compagnons se retrouveront irrémédiablement liés par le destin et devront se confronter aux fantômes de leur passé.

Avis lecteur :

Ce manga comprend l'histoire principale, une nouvelle d'une cinquantaine de pages et un prologue qui permet d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de l'auteur et de sa publication (qui n'a pas été facile).

A souligner : ce n'est pas des personnages "humains" mais des chats, et je trouve cela très intéressant.

Ce one-shot est vraiment original pour le coup.


Nidô, dit la locomotive, est devenu solitaire et résigné, suite à un accident qui a brisé sa carrière de boxeur.

Plus jeune, il a perdu son petit frère, Shiro, d'une grave maladie.

Il vit dans la rue, en vendant quelques vieux magazines et en se rappelant son rêve brisé. Certains de ses anciens fans veulent le voir devenir entraîneur, mais il refuse, par culpabilité, comme s'il voulait se punir.

Il va alors faire la rencontre de Jiro, qui lui rappelle son jeune frère et cela va changer sa vie, enfin ce n'est pas vraiment la 1ère fois qu'il le voit. Comme quoi, il n'y a pas vraiment de hasard dans la vie.


Cette histoire est plutôt dure, mais l'auteur fait preuve d'une grande sensibilité et de beaucoup de tendresse, sans jamais tomber dans le pathos.

Le travail du dessin est très soigné et très fin. Ces personnages anthropomorphes sont criants de réalisme, tant sur les expressions des visages que les regards. Les émotions sont si bien retranscrites, la joie, la tristesse, l'admiration... c'est bluffant.

Adam, le gros chat représentant le Dieu de la mort, m'a fait pensé au chat d'Alice aux pays des merveilles, avec son chapeau et ses fines moustaches, il est tout aussi cynique que lui.


Manga touchant sur une histoire d'amour fraternel, sur le deuil et l'acceptation, mais aussi sur le pardon et les secondes chances.

Le message porté est très beau, avec mélancolie et espoir, le tout sublimé par de très beaux dessins.






Cela dit, le destin n'est jamais totalement fixé...il change même régulièrement!!!

Posts récents

Voir tout